in

L’Afrique est particulièrement vulnérable face au risque de nouvelles épidémies

S’adressant aux participants de la première Conférence internationale russo-africaine sur la lutte contre les maladies infectieuses, le président de la Russie, Vladimir Poutine, a laissé entendre qu’il y a un risque assez élevé de nouvelles épidémies. Il a également souligné que l’Afrique reste particulièrement vulnérable. 

Dans une déclaration citée par l’agence Sputnik, Poutine a indiqué que « le continent africain doit accélérer le développement du potentiel médical, scientifique et technologique pour protéger la population contre ces maladies. La Russie, pour sa part, est prête à coopérer activement dans ce secteur très important de la santé ». 

Selon lui, le programme russe d’assistance aux pays africains dans le domaine du bien-être sanitaire et épidémiologique, lancé en 2023, prévoit la fourniture de dix laboratoires mobiles d’un haut niveau de protection biologique, la formation de plus de 350 spécialistes africains, ainsi qu’une série de recherches scientifiques conjointes.

Les participants à la conférence (représentants des départements et services gouvernementaux concernés, médecins, épidémiologistes, microbiologistes de dizaines de pays) pourront échanger leurs connaissances et expériences professionnelles dans la prévention et la réponse aux épidémies de maladies infectieuses, a souligné Poutine cité par Sputnik Afrique.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Les Chambres acceptent une loi d’interdiction des symboles nazis

    13 visites à ne pas manquer autour de Gruissan, dans l’Aude