in

Tirage au sort de l'Île-du-Prince-Édouard : la province émet 82 invitations à l'immigration au Canada

L'Île-du-Prince-Édouard a lancé des invitations à postuler à 82 candidats travailleurs qualifiés à l'immigration canadienne dans le cadre d'un nouveau tirage au sort provincial.

Le tirage du 18 avril a vu des invitations émises dans le cadre du volet Impact sur le travail et Entrée express du Programme des candidats de la province de l'Île-du-Prince-Édouard (PEI PNP).

Des invitations ont été envoyées aux personnes travaillant dans les secteurs de la santé, de la fabrication, de la construction et traditionnel.


En savoir plus

Le Canada place les francophones au-dessus des candidats mieux classés d’Entrée express qui ne parlent pas français
L'immigration de visa de démarrage au Canada est plus élevée qu'au début de l'année dernière
Le Canada mettra à jour et simplifiera le Programme des travailleurs étrangers temporaires


Tirage au sort d'immigration du PEI PNP

DateCatégorieInvitations émisesNote minimale
18-04-2024Impact sur le travail/Entrée express82N / A

L’Île-du-Prince-Édouard a lancé son système d’expression d’intérêt au début de 2018 et effectue depuis des tirages mensuels, avec quelques perturbations dues à la pandémie de coronavirus.


Regarder la vidéo


L’Île-du-Prince-Édouard a émis 2 423 invitations en 2023, contre 1 853 en 2022.

Sur les invitations de 2023, 2 359 ont été adressées à des candidats à impact sur le travail et à Entrée express, les 64 restants étant destinés à des candidats à impact sur les entreprises.


Volet Entrée express de l’Île-du-Prince-Édouard

La catégorie Entrée express de l'Î.-P.-É. fonctionne en considérant les candidats déjà présents dans le bassin fédéral d'Entrée express pour une nomination provinciale.

Une telle nomination ajoute 600 points au score du système de classement global (CRS) d'un candidat et garantit effectivement une invitation à postuler (ITA) pour l'immigration canadienne.

La catégorie Entrée express de l'Î.-P.-É. propose deux voies vers la résidence permanente au Canada, une pour les candidats ayant une offre d'emploi et une pour ceux qui n'en ont pas.


Catégorie d’impact sur le travail à l’Île-du-Prince-Édouard

1) Volet des travailleurs qualifiés

Ce volet dirigé par l'employeur permet aux travailleurs qualifiés ayant une offre d'emploi à l'Île-du-Prince-Édouard d'être nommés pour la résidence permanente au Canada s'ils répondent aux critères suivants :

  • Une offre d'emploi à temps plein d'une entreprise de l'Île-du-Prince-Édouard dans une profession classée dans la catégorie TEER 0, 1, 2 ou 3 de la Classification nationale des professions (CNP);
  • Achèvement d'études postsecondaires, avec un minimum de 14 années d'éducation formelle ;
  • Entre 21 et 55 ans ;
  • Au moins 2 ans d'expérience professionnelle à temps plein au cours des 5 dernières années ;
  • Maîtrise suffisante de l'anglais ou du français pour occuper l'emploi offert ;
  • Fonds de règlement suffisants ;
  • Intention démontrée de s’établir à l’Île-du-Prince-Édouard.

2) Volet des travailleurs critiques

Cette catégorie est conçue pour résoudre les pénuries de main-d'œuvre et est ouverte aux travailleurs étrangers déjà présents à l'Île-du-Prince-Édouard et occupant un emploi dans des professions spécifiques à demande critique. Les principaux critères de nomination sont les suivants :

  • Une offre d'emploi à temps plein d'une entreprise de l'Île-du-Prince-Édouard dans l'une des professions suivantes :
    • Conducteur de camion;
    • Représentant du service à la clientèle;
    • Ouvrier;
    • Serveur de restauration et de boissons ;
    • Préposé au ménage.
  • 6 mois d'expérience de travail dans une entreprise de l'Île-du-Prince-Édouard offrant un emploi ;
  • Permis de travail canadien valide en cours de validité ;
  • Diplôme d'études secondaires et minimum de 12 années d'éducation formelle ;
  • Entre 21 et 55 ans ;
  • Au moins 2 ans d'expérience professionnelle à temps plein au cours des 5 dernières années ;
  • Démontrer une maîtrise de base de la langue anglaise ou française ;
  • Fonds de règlement suffisants ;
  • Intention démontrée de s’établir à l’Île-du-Prince-Édouard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Culture: LE FEMUA 16 DEMARRE LE 14 MAI PROCHAIN

    Servette FC: une réaction impérative