in

Récapitulatif de Palm Royale : saison 1, épisode 8

Je pensais que peut-être Palme Royale était enfin gélifié après la semaine dernière. Tout le monde était au même endroit, l'humour cliquait et les révélations ressemblaient à des récompenses. Hélas, cela a été de courte durée, car les roues se sont considérablement détachées cette semaine.

Fidèle à sa structure établie, nous ouvrons avec un autre flash-back. En 1950, Robert (Ricky Martin) était en Corée, baignant avec un gars qui est clairement un peu plus qu'un copain de guerre. Ce flash-back, et l'implication ultérieure selon laquelle ledit copain n'est pas rentré de Corée, donnent le ton aux réflexions de Robert sur la première moitié de l'épisode. Il joue sombrement de sa trompette sur la plage (Douglas (Josh Lucas) : « Est-ce que quelqu'un a laissé la triste station de jazz allumée ? ») et il s'est vraiment emporté dans ses émotions envers Maxine (Kristen Wiig) sur la façon dont il gâche toujours les choses et paie pour les erreurs passées.

Robert, mon gars, n'est-ce pas juste rencontrer cet homme ? Il ne devrait pas inspirer ce genre de crise. Maxine, quant à elle, est rongée par la culpabilité d'être la raison pour laquelle Robert n'est pas avec son « prince ». D'accord, c'est tellement artificiel. De toute évidence, la série voulait créer un conflit entre Robert et Maxine, mais celui-ci n'a aucun sens. Maxine s'est transformée en un véritable escroc et aurait pu facilement dire immédiatement à Robert ce qui s'était passé parce qu'il était pas un prince et il était pas je vais emmener Robert chez lui en Espagne ! Au lieu de cela, Maxine s'appuie sur cette information comme si elle avait fait quelque chose de mal. Plus tard, lorsque Robert découvre cette évolution par un flic dans un bar, il est indigné et la confronte à la maison. Rien de tout cela ne compte.

Mais Maxine a de plus gros poissons à affronter cette semaine – excusez-moi, pas du poisson, un mammifère, comme le gars du service animalier ne cesse de lui répéter. Une baleine s'est échouée sur la plage de Dellacorte trois jours seulement avant le Beach Ball, et si Maxine ne le ramène pas en mer, il mourra et gâchera sa fête, enfin, si quelqu'un d'autre ne la gâche pas. d'abord. Norma (Carol Burnett) est littéralement meurtrière (si vous activez les sous-titres, sa réponse insultante à Ann (Mindy Cohn) au début de l'épisode est : « Tuez Maxine pour que les choses reviennent à la normale »), et Evelyn (Allison Janney) et Dinah (Leslie Bibb) appellent ses vendeurs pour leur demander de remplacer le Dom Pérignon par du Boone's Farm Strawberry Hill, ou la côte de bœuf par du sloppy joes (« Pas de petits pains, juste de la sauce »).

Dinah organise sa propre fête pour un certain Axel Rosenhips (Paul Sand), le vieil homme qu'elle a rencontré aux funérailles de Skeet. Avec Perry en prison et la plupart de leurs avoirs gelés, elle doit planifier son avenir. Cela n'enthousiasme pas Eddie (Jason Canela), son amoureux du tennis professionnel, qui veut qu'elle s'engage enfin envers lui, mais lorsqu'il lui lance un ultimatum, elle le renvoie. Pendant qu'Ann fouille dans les vieilles affaires de Norma, elle trouve des lettres entre Axel et Norma, qui étaient apparemment autrefois amoureux. Déterminée à rattraper son mauvais karma avec Robert, Maxine emmène Norma à la fête d'anniversaire d'Axel et essaie de les amener à se reconnecter. Cela exaspère évidemment Dinah, qui dit que Maxine la surpasse à chaque instant. « Je ne peux pas dire si vous êtes un rustre ou la femme la plus impitoyable de Palm Beach! » Le spectacle non plus, Dinah !

Evelyn traverse également une période difficile. Elle fait encore une fois valoir à Douglas que s'il se range de son côté et dit que Linda (Laura Dern) a assassiné son père, elle lui donnera un pourcentage de la succession. Bien sûr, Douglas transmet cette information (et une incitation de Pinky (Roberto Sanchez) à trouver 2 millions de dollars pour qu'ils puissent ouvrir leur propre club) directement à Linda pour essentiellement la faire chanter afin qu'elle lui remette 3 millions de dollars de son nouvel héritage. Je suis heureux que ce type soit devenu une meilleure personne depuis leur mariage raté.

Mindy Cohn dans Palme Royale
Photo: Apple TV+

Maxine, malgré ses propres problèmes, ne supporte pas l'idée qu'Evelyn manque de chance. Linda a légué l'ancienne caravane d'Evelyn Skeet et 500 $ par semaine, et la vie telle qu'elle la connaît est clairement en train de s'effondrer. Maxine propose de la laisser co-animer le Beach Ball après tout. (« Chaque reine du concours sait qu'elle doit tendre la main et serrer dans ses bras son finaliste. ») Peut-être que Maxine espère juste qu'Evelyn pourra résoudre son problème de baleine, mais quand les deux arrivent à la plage, elle est submergée par ce que le gars des baleines appelle « jubilation des cétacés ». Elle est… amoureuse de la baleine ? Et passe la majeure partie du reste de l’épisode à lui chanter rêveusement sur la plage. Même si la baleine est une métaphore alambiquée et que les yeux gaga d'Allison Janney sont drôles pendant une seconde, l'ensemble du développement semble véritablement insensé. et neutre Janney à un moment où elle devrait tirer des zingers pendant tout l'épisode. (Avant que la folie des baleines ne s'installe : « Qu'est-ce que tu fais accroupi sur le sol comme un Poméranien incontinent ? »)

Dans le but de mieux comprendre la baleine, Maxine écoute trois minutes de la version 1969 d'un podcast sur les baleines et s'y intéresse également beaucoup. Elle découvre les cris des baleines, ce qui s'avère très pratique lorsqu'elle est sur le yacht de Dinah. Prenant le microphone destiné à porter un toast à Axel, elle pousse ses propres cris de baleine, attirant la baleine échouée dans l'océan. Maxine est triomphante et Evelyn est dévastée – encore une fois. Jusqu'à ce qu'Eddie arrive sur la plage et la traite de la femme la plus triste et la plus belle du monde. Et puis ils s'embrassent. Ils embrassent?! Les développements de l’intrigue de cet épisode sont-ils tirés d’un chapeau ? Tout semble si aléatoire et fabriqué.

Kaia Gerber dans Palm Royale

Kaia Gerber dans Palme Royale
Photo: Apple TV+

Au moins une chose suit : après plusieurs épisodes de tentatives de tuer Maxine (y compris une sauterelle empoisonnée qu'Ann boit à la place – est-elle fichue ?), Norma réussit enfin à la pousser par-dessus bord sur le yacht de Dinah. Évidemment, Maxine ne va pas mourir avec deux épisodes restants, mais sera-t-elle au courant des intentions de Norma à l'avenir ?

Observations errantes

  • S'ajoutant à la liste des choses qui semblaient aléatoires cette semaine : Mary (Julia Duffy) est soudainement une leader des libraires alors qu'elles cherchent à aider davantage d'hommes à esquiver en s'enfuyant au Canada. «Je ne savais pas que c'était votre scène», dit Maxine avec incertitude en trouvant Mary parmi les féministes. «Je vais là où on a besoin de moi», dit Mary en guise d'explication maladroite. « J'ai été éclairé. » Bien sûr, d'accord. Pourquoi pas? L'intrigue et le développement des personnages n'ont pas été tout à fait cohérents jusqu'à présent.
  • Robert réalise que Mitzi (Kaia Gerber) n'est pas l'affaire de Perry mais celle de Douglas ! Ils se sont rencontrés lors d'une soirée au casino et depuis, il essaie de trouver comment s'occuper d'elle. Maintenant, il lui a trouvé un emploi d'hôtesse de l'air. Je pensais vraiment que cette fille allait finir par être la fille de quelqu'un. Douglas supplie Robert de garder son secret, mais à la fin de l'épisode, ils sont tous deux arrêtés lors d'une descente dans le bar gay où ils parlent.
  • Le meilleur rire de l'épisode, sans conteste, est cet échange entre Maxine et Evelyn. « Vous avez certainement beaucoup d'oiseaux. » / « Tu devrais voir ma chambre à oiseaux. » Le finaliste est « Toi et ton petit mari gâté dans ce pantalon rose » de Robert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Les universités américaines assistent à des manifestations sans précédent contre la guerre israélienne à Gaza

    Le projet de loi sur le désinvestissement ou l'interdiction de TikTok est adopté au Sénat