in

Elaboration du rapport de suivi sur l’emploi au cameroun

Les MINEFOP, MINEPAT, MINTSS, MINFI, l’INS et leurs différents partenaires se rencontrent à Mbalmayo pour un atelier de trois jours, afin de mener des réflexions visant à améliorer l’état de mise en œuvre de la politique de l’emploi.

Relecture et finalisation du rapport de suivi sur l’emploi 2021-2022. C’est sur cette toile de fond que les travaux d’un atelier de trois jours donc du 24 au 26 avril 2024 se tient à Mbalmayo. Ledit atelier placé sous la coordination technique du Chef de Division de la Promotion de l’Emploi au MINEFOP, du Chef Cellule de la Prospective Economique au MINEPAT et du Spécialiste Emploi et Développement Productif de l’EAT de l’OIT pour l’Afrique Centrale. Et donc y prennent part six Cadres du MINEFOP, six également du MINEPAT, un des MINTSS, MINFI, de l’INS, des Organisations des Employeurs et des Travailleurs, un Consultant et deux Cadres de l’OIT.

Il s’agit à cet effet de partager et de s’approprier le rapport dans sa version actuelle, de relire et d’enrichir ledit rapport, d’échanger sur les préoccupations globales de l’emploi notamment la question des données  et du suivi des indicateurs, de recueillir les orientations et contribution des parties prenantes pour la finalisation du rapport.

C’est en cela que pour plus d’efficacité dans ces travaux en vue d’un résultat des plus satisfaisants, la prise en charge organisationnelle est assurée par le Budget régulier de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) donc monsieur Ali Madai Boukar qui en est le Spécialiste Régional Emploi-BIT Afrique Centrale a à l’entame de l’atelier, présenté l’importance de ce rapport de suivi sur l’emploi, tout en exhortant les participants à s’impliquer véritablement dans les travaux.

Ce d’autant plus que l’emploi constitue la principale forme d’insertion sociale, le facteur le plus sûr d’amélioration des conditions de vie et de prévention contre les risques de pauvreté et de vulnérabilité et le révélateur le plus approprié du niveau de cohésion sociale dans un pays. Et puis à madame MBANG Stéphanie Inès, Chef de Division de la Promotion de l’Emploi au MINEFOP, d’aller dans le même sillage de l’OIT, en rappelant  dans son discours d’ouverture des travaux, la motivation du MINEFOP d’élaborer en 2017 à la suite de celle de 2007, une politique nationale de l’Emploi (PNE) donc l’objectif global est justement de promouvoir le plein emploi décent au Cameroun, à travers l’élargissement et la valorisation des opportunités de création d’emplois dans l’économie. Vivement que les résultats escomptés soient effectifs au terme de ces travaux.

Par Timour Fotso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Spotify ne peut toujours pas mettre à jour son appli sur iPhone, Apple boude encore

    15 idées tendance de coupes pour cheveux frisés naturels en 2024