in

Enseignement secondaire général : un nouveau vent souffle sur le Cameroun.

La ministre des Enseignements secondaires (Minsec), le professeur Nalova Lyonga a présidé ce lundi 29 avril 2024 au  « Centre d’Education à Distance » de Yaoundé, la cérémonie de lancement officiel des formations pour enseignants débutants et paiement des appuis à la scolarisation des filles vulnérables. Cette cérémonie, préfigure des lendemains qui chantent dans ce secteur.

10 986  filles vulnérables identifiées dans les zones défavorisées et de faible niveau de scolarisation des filles de quatre régions du Cameroun (Adamaoua, Est, Extrême-Nord, Nord), bénéficient d’un accompagnement du Projet d’Appui au Développement de l’Enseignement Secondaire et des compétences pour la Croissance de l’Emploi (PADESCE). Pour la phase 1 du projet,  le PADESCE a déjà viré les moyens y afférents dans les comptes de 36 établissements de sections anglophone et francophone des régions concernées, où ces filles sont scolarisées.

Ce projet important, axé sur l’amélioration de l’environnement d’apprentissage dans les établissements de l’enseignement secondaire général (DLI 1), vise notamment à améliorer la qualité de l’offre d’éducation dans l’enseignement secondaire général, à promouvoir l’accès à une éducation de qualité aux apprenants les plus vulnérables (filles, réfugiés et déplacées internes) et à accroître l’efficience des ressources humaines clés (chefs d’établissement et nouveaux enseignants) du système de l’enseignement secondaire général.

Owona Ekeme Robert, Directeur des enseignements secondaires au Minsec et point focal DLI renseigne que : « 350 établissements de l’enseignement secondaire recevront un appui du projet, pour l’atteinte des standards de qualité à travers la transformation de l’environnement d’apprentissage scolaire. » Ils concernent notamment, les aspects administratifs, fiduciaires, pédagogiques, vie scolaire et infrastructurels. Ce projet qui va s’étaler sur quatre ans coûtera environ 23 milliards et sera entièrement financé par la Banque mondiale.

Pour ce qui est de la formation des enseignants débutants, elle se fera en deux vagues de 1500 enseignants, soit 150 par région, à chaque vague. Elle se fera au même moment en présentiel et en ligne. Il s’agit de former les enseignants sur leurs droits et devoirs, mais surtout sur les défis qui les attendent face à l’objectif du gouvernement qui est d’améliorer l’accès équitable à un enseignement secondaire de qualité.

Prenant la parole pour présenter le contenu de cette formation, Adjaba Biwoli Jean Pierre, point focal du programme d’imprégnation des enseignants débutants au PADESCE souligne que « les enseignants dans les écoles normales, ne sont pas suffisamment bien préparés pour affronter leurs carrières. Ils ont très peu de temps de pratique, et ne sont pas outillés sur les problématiques liées au genre, et sur les questions relatives à la protection de l’environnement et au développement durable. » Le programme de formation des enseignants débutants, vient donc à point pour pallier ces insuffisances.

Cette formation est articulée autour du modèle « ADDIE » (Analyse, Design, Développement, Implémentation et Evaluation) et les modules d’enseignement sont : Ethique et déontologie, Administration, Pédagogie, développement durable et genre. 3.203 enseignants débutants sont déjà enrôlés sur la plateforme du « Centre d’éducation à distance » qui va abriter cette formation. Les enseignants débutants enrôlés seront réparties dans 58 classes virtuelles et encadrés par 51 formateurs. Cette formation se fera en deux phases, une première à distance et une seconde en présentielle, qui va durer 05 jours. Deux types de diplômes vont être générés, une attestation de participation pour tous et des attestations de réussite pour ceux qui passeront brillamment les évaluations au terme de la formation.

Ces projets hautement utiles pour améliorer l’accès équitable à un enseignement secondaire de qualité et promouvoir l’accès à une formation professionnelle adaptée au marché ce fait avec le concours technique et financier de la Banque mondiale, grâce au Projet d’Appui au Développement de l’Enseignement Secondaire et des Compétences pour la Croissance et l’Emploi (PADESCE).

A toutes les parties prenantes au projet, la Ministre des enseignements secondaires, Pauline Nalova Lyonga a rappelé que l’argent dédié à la formation des enseignants débutants et à l’appui à la scolarisation des filles vulnérables, sont des deniers publics. Tous les acteurs engagés dans le projet doivent s’en souvenir chaque fois qu’ils engagent des opérations, quelles qu’elles soient à cet effet…

Par Didier Denguel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Le directeur sportif de Newcastle à Munich pour observer Ferland Mendy : un intérêt confirmé ?

    sa possible date de présentation dévoilée, que sait-on déjà ?