in

L'ONU ajoute Israël à la liste des violations commises contre les enfants

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a ajouté Israël à la liste mondiale des violations contre les enfants.

L'envoyé israélien à l'ONU, Gilad Erdan, a déclaré avoir été officiellement informé de la décision vendredi. La liste mondiale est incluse dans un rapport sur les enfants et les conflits armés qui doit être soumis au Conseil de sécurité de l'ONU le 14 juin.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a déclaré que cette décision aurait un impact sur les relations du pays avec les Nations Unies.

« Je suis totalement choqué et dégoûté par cette décision honteuse du Secrétaire général », a déclaré Erdan. « L'armée israélienne est l'armée la plus morale au monde, donc cette décision immorale ne fera qu'aider les terroristes et récompenser le Hamas. »

L'armée israélienne a mené des attaques aveugles contre les infrastructures civiles à Gaza, détruisant des écoles, des camps de réfugiés, des abris de l'ONU, des hôpitaux et des convois humanitaires, tuant plus de 36 000 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants.

Le porte-parole de Guterres, Stéphane Dujarric, a refusé de commenter.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, actuellement accusé d'avoir perpétré le génocide à Gaza, a déclaré dans un communiqué que l'ONU s'était « ajoutée à la « liste noire de l'histoire ».

Le rapport annuel de Guterres aux 15 membres du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés couvre les meurtres, les mutilations, les abus sexuels, l'enlèvement ou le recrutement d'enfants, le refus d'accès à l'aide et le ciblage des écoles et des hôpitaux.

Il n'était pas clair dans l'immédiat quelles violations l'armée israélienne était accusée d'avoir commises.

La liste est divisée en deux : les partis qui ont mis en place des mesures pour protéger les enfants et les partis qui ne l'ont pas fait. Erdan a déclaré qu'on lui avait dit qu'Israël avait été inclus sur la liste des partis qui n'avaient pas mis en place des mesures adéquates pour protéger les enfants.

Le rapport est rédigé par Virginia Gamba, représentante spéciale de Guterres pour les enfants et les conflits armés. La liste jointe au rapport vise à faire honte aux parties aux conflits dans l'espoir de les pousser à mettre en œuvre des mesures pour protéger les enfants.

Les enfants de Gaza sont les plus touchés par la faim dans le territoire palestinien, près de 10 000 d'entre eux souffrant de différents niveaux de malnutrition en raison du blocus israélien. Un enfant de moins de deux ans sur trois dans le nord de Gaza souffre désormais de malnutrition aiguë et la famine menace, a déclaré la principale agence des Nations Unies opérant dans l'enclave palestinienne.

La guerre brutale menée par Israël contre Gaza a déplacé la quasi-totalité de sa population de 2,3 millions d'habitants, provoqué une crise de famine et rasé la majeure partie de l'enclave.

Le bulletin d'information quotidien de Sabah

Tenez-vous au courant de ce qui se passe en Turquie, dans sa région et dans le monde.


Vous pouvez vous désabonner à tout moment. En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de confidentialité. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Simon Castaldi lâche une bombe sur Adixia, « on a couché ensemble…

    Une collecte de fonds à l'hôpital retire Rob Schneider en plein acte et présente des excuses