in

Le Conseil de sécurité de l'ONU adopte pour la première fois une résolution de cessez-le-feu à Gaza

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé lundi une résolution en faveur d'un cessez-le-feu à Gaza, pour la première fois depuis le 7 octobre.

La résolution parrainée par les États-Unis salue une proposition de cessez-le-feu annoncée par le président Joe Biden et que les États-Unis affirment avoir acceptée par Israël. Il appelle le groupe de résistance palestinien Hamas, qui avait initialement déclaré considérer la proposition « positivement », à accepter le plan en trois phases.

Il exhorte Israël et le Hamas « à mettre pleinement en œuvre ses conditions, sans délai et sans condition ».

La résolution – qui a été approuvée à une écrasante majorité avec 14 des 15 membres du Conseil de sécurité votant pour et la Russie s’abstenant – appelle également Israël et le Hamas « à mettre pleinement en œuvre ses termes, sans délai et sans condition ».

Le Hamas a salué l'adoption du projet de résolution américain et a déclaré dans un communiqué qu'il était prêt à coopérer avec les médiateurs pour mettre en œuvre les principes du plan.

L'ambassadeur adjoint des États-Unis, Robert Wood, a déclaré lundi aux journalistes que les États-Unis souhaitaient que les 15 membres du Conseil de sécurité soutiennent ce qu'il a décrit comme « la meilleure et la plus réaliste opportunité de mettre un terme au moins temporaire à cette guerre ».

La résolution adoptée lundi souligne « l'importance des efforts diplomatiques en cours par l'Égypte, le Qatar et les États-Unis visant à parvenir à un accord de cessez-le-feu global, composé de trois phases ». Le secrétaire d’État américain Antony Blinken en est à son huitième voyage au Moyen-Orient depuis le 7 octobre pour poursuivre cet objectif.

L'annonce faite par Biden le 31 mai de la nouvelle proposition de cessez-le-feu indiquait qu'elle commencerait par un cessez-le-feu initial de six mois avec la libération des otages en échange de prisonniers palestiniens, le retrait des forces israéliennes des zones peuplées de Gaza et le retour des Palestiniens. civils dans toutes les zones du territoire.

La première phase nécessite également la distribution sûre de l’aide humanitaire « à grande échelle dans toute la bande de Gaza », ce qui, selon Biden, conduirait à l’entrée de 600 camions d’aide à Gaza chaque jour.

Dans la deuxième phase, la résolution stipule qu'avec l'accord d'Israël et du Hamas, « une fin permanente des hostilités, en échange de la libération de tous les autres otages encore à Gaza, et un retrait complet des forces israéliennes de Gaza » auront lieu.

La troisième phase lancerait « un plan pluriannuel majeur de reconstruction de Gaza et le retour des dépouilles de tous les otages décédés encore à Gaza à leurs familles ».

Le projet final de résolution « souligne » que la proposition indique que si les négociations durent plus de six semaines pour la première phase, « le cessez-le-feu se poursuivra tant que les négociations se poursuivront ». Il salue « la volonté des États-Unis, de l'Égypte et du Qatar d'œuvrer pour garantir la poursuite des négociations jusqu'à ce que tous les accords soient conclus et que la phase deux puisse commencer ».

La résolution rejette toute tentative visant à modifier le territoire ou la démographie de Gaza, ou à réduire sa taille, mais abandonne la formulation mentionnant spécifiquement la réduction en établissant officiellement ou officieusement « de soi-disant zones tampons ».

Il réitère « l’engagement inébranlable du Conseil de sécurité à réaliser la vision d’une solution négociée à deux États dans laquelle deux États démocratiques, Israël et la Palestine, vivent côte à côte en paix au sein de frontières sûres et reconnues ».

Et il souligne « l’importance d’unifier la bande de Gaza avec la Cisjordanie sous l’Autorité palestinienne ». C’est une chose sur laquelle le gouvernement de droite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n’a pas accepté.

L'UE salue la résolution sur le cessez-le-feu à Gaza

L'UE a annoncé lundi qu'elle saluait la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

« L'Union européenne salue l'adoption de la résolution 2735 du Conseil de sécurité des Nations Unies, soutenant la nouvelle proposition de cessez-le-feu annoncée le 31 mai », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Appelant également à la mise en œuvre des résolutions 2728, 2720 et 2712 du Conseil de sécurité des Nations Unies, le communiqué ajoute : « L'UE rappelle son plein soutien à la feuille de route globale présentée par le président américain Joe Biden. Nous exhortons les deux parties à accepter et à mettre en œuvre les trois proposition de phase. »

Il a réitéré que le bloc est prêt à contribuer à la relance d'un processus politique pour une paix durable, basée sur une solution à deux États, et à soutenir un effort international coordonné pour reconstruire Gaza.

Le bulletin d'information quotidien de Sabah

Tenez-vous au courant de ce qui se passe en Turquie, dans sa région et dans le monde.


Vous pouvez vous désabonner à tout moment. En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de confidentialité. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cyril Hanouna change toute son équipe de chroniqueurs, « j’ai décidé de…

    Bill Pullman sort sa playlist Murdaugh Murders