Ski: Beat Feuz survole Beaver Creek comme l’an passé, Johan Clarey 2e

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Il y prend goût: comme l’an passé le Suisse Beat Feuz a remporté la descente de Beaver Creek, signant la douzième victoire de sa carrière en Coupe du monde, devant le Français Johan Clarey et l’Autrichien Vincent Kriechmayr deuxièmes ex aequo, samedi.Le skieur de 32 ans, originaire de Schangnau (Canton de Berne), démontre qu’il se sent comme chez lui dans le Colorado, où depuis ses débuts en Coupe du monde il a accroché quatre podiums en plus de ses désormais deux succès d’affilée.Parti avec le dossard 9, le médaillé d’argent en super G et de bronze en descente aux JO-2018, a obtenu sa… 9e victoire dans la discipline (il compte également trois succès en Super-G). C’est la 13e fois qu’il monte sur un podium sur ses 15 dernières descentes disputées, preuve d’une régularité très impressionnante. Le vainqueur des petits globes de cristal de descente en 2017-2018 et 2018-2019 a survolé la course sur cette piste « Birds of Prey » qu’il affectionne, avec un temps de 1 min 12 sec 98/100e, soit 41/100e de moins que ses deux dauphins.Derrière lui, ils sont deux à se partager la place de dauphin. Si la présence sur le podium de Kriechmayr n’est pas une surprise, eu égard à sa victoire à Wengen en janvier, celle de Clarey l’est beaucoup plus, même s’il avait déjà étonné son monde en remportant l’argent aux Mondiaux cette année en Super-G, à Are en Suède.- Mayer leader fragilisé -L’excellente performance du « vétéran » Français de 38 ans illustre la belle journée des Bleus à Beaver Creek, puisque Adrien Théaux s’est classé 9e ex aequo avec le Norvégien Kjetil Jansrud, suivi par Matthieu Bailet qui partage la 11e place avec l’Italien Dominik Paris, rival le plus sérieux de Feuz en descente.Seul Victor Schuller a passé un mauvais moment, en chutant après une mauvaise réception, une mésaventure qu’a aussi vécue le Canadien James Crawford, de façon plus impressionnante encore.L’Allemand Thomas Dressen, vainqueur de la première descente de la saison, la semaine passée à Lake Louise au Canada, a fini 18e sur cette piste où il s’était lourdement blessé il y a un an (rupture des ligaments croisés antérieur et postérieur du genou droit, épaule démise).Troisième la veille lors du Super-G, l’Autrichien Matthias Mayer est totalement passé à côté de sa descente, finissant 31e. Il reste leader au classement général (221 pts), mais son avance a fondu puisque son compatriote Kriechmayr est deuxième à 9 points et Paris à 17. Feuz lui fait un bond au 4e rang (192 pts).Le premier Français est Alexis Pinturault (8e), qui a fait l’impasse sur cette course au lendemain de sa 4e place empochée lors du Super-G. Parmi les favoris au gros globe depuis la retraite cet été de l’Autrichien Marcel Hirscher, il visera la victoire dimanche sur le Géant, après avoir remporté celui de Sölden (Autriche) il y a un peu plus d’un mois en ouverture de la saison.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus