in

Coronavirus: un bébé de 3 mois contaminé au Cameroun

Le ministre camerounais de la Santé publique, le Dr Manaouda Malachie, a tenu les législateurs de l’Assemblée nationale au courant de l’état du coronavirus (COVID-19) dans le pays, le Cameroun.

S’exprimant devant l’Assemblée nationale jeudi 16 avril 2020, le ministre de la Santé publique a déclaré aux députés que le Cameroun dénombre pas moins de 922 cas positifs du nouveau coronavirus dont un bébé de 3 mois et 24 agents de santé.

Sur près d’un millier de cas confirmés de COVID-19, 21 décès ont été enregistrés avec plus de 200 récupérations, a déclaré Malachie. Il a ajouté que 374 cas du nouveau coronavirus sont hospitalisés et 30 sous ventilateurs.

La tranche d’âge des personnes testées positives se situe entre 0 et 80, et zéro étant qu’une femme a accouché et infecté plus tard son bébé de 3 mois, l’hon. Ngala Gerard cite le ministre Malachie.

«Au total, 40 000 appels ont été reçus à ce jour du public sur des questions directement liées à la pandémie de coronavirus.»

Hon. Cabral Libii, président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale, a tweeté après le briefing pour citer le ministre Malachie disant que « toutes les opérations médicales dans le cadre de la riposte au coronavirus du pays sont gratuites ».

Ces informations vont cependant à l’encontre des informations des habitants qui disent avoir déboursé des centaines de FCFA en frais médicaux pour prendre en charge des proches testés positifs pour le virus.

Libii a déclaré que le plan de réponse du gouvernement contre les coronavirus coûte 58 milliards de FCFA avec une capacité de test maximale à ce jour de 18 900. « 100 respirateurs ont été commandés et la livraison est prévue pour le 18 avril 2020 », a déclaré Libii citant le ministre de la Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

l’utilisation du Parlement européen à Strasbourg « à l’étude » (préfecture)

La Russie acceptera l'offre de ventilateurs de Trump