Mercedes veut « garder ses options ouvertes » sur le marché des transferts

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Si Mercedes « se concentre sur les discussions avec ses pilotes actuels », l’écurie de Formule 1 entend « garder (ses) options ouvertes » sur le marché des transferts pour 2021, notamment concernant Sebastian Vettel, a précisé son patron Toto Wolff mercredi.

« Nous devons à un quadruple champion du monde de ne pas lui fermer immédiatement la porte », a affirmé Wolff, à propos de l’Allemand qui quittera Ferrari fin 2020, lors d’une visio-conférence. « Mais nous avons un duo de pilotes (Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, ndlr) fantastique et dont je suis très heureux, comme de George (Russell, pilote Mercedes engagé chez Williams, ndlr). »

« Vous ne pouvez jamais savoir. L’un d’entre eux peut décider qu’il ne veut plus courir et d’un coup vous avez une place à pourvoir », a poursuivi celui qui a vécu la retraite surprise de l’Allemand Nico Rosberg fin 2016. « C’est pourquoi nous gardons nos options ouvertes même si, bien sûr, nous nous concentrons sur les discussions avec nos pilotes actuels. »

Concernant Hamilton plus précisément, Wolff a indiqué que la renégociation de son contrat pour la saison prochaine n’avait pas débuté pendant le confinement consécutif à la pandémie de coronavirus.

Il a toutefois insisté sur la « confiance » qui le lie au sextuple champion du monde britannique. « C’est pourquoi, quand les courses reprendront, nous allons nous réunir, sortir le contrat des cartons, regarder les durées, les chiffres et les droits et j’espère que nous aurons rapidement quelque chose », a assuré l’Autrichien.

La saison de F1, qui aurait dû débuter mi-mars en Australie, démarrera finalement le 5 juillet en Autriche, pour une série de huit courses en Europe jusqu’à septembre, suivies d’épreuves extra-européennes dont le calendrier n’est pas encore finalisé.

« Ce nouveau calendrier et le coronavirus nous opposent de nouveaux défis, a commenté le dirigeant. La fiabilité sera fondamentale lors des premières courses. Les voitures sortent des containers de retour d’Australie, il n’y a pas beaucoup de temps pour les tester au banc d’essai et il faudra utiliser toutes les séances en piste pour apprendre. »

« Un calendrier réduit (moindre par rapport aux 22 courses prévues initialement, ndlr) est un challenge pour tous et je pense que l’équipe qui aura la voiture la plus rapide et la plus fiable remportera le championnat », a-t-il prédit.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus