Naples rejoint la Juventus en finale

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le premier trophée de l’après-coronavirus en Italie se disputera entre la Juventus et Naples mercredi, l’équipe de Gennaro Gattuso ayant rejoint les Bianconeri en finale de la Coupe d’Italie grâce à son match nul 1-1 samedi face à l’Inter Milan (1-0 à l’aller).

A domicile, Naples était mal parti, pourtant, puisque dès la 3e minute, l’Inter avait effacé sa défaite de la première manche à San Siro grâce à un corner direct d’Eriksen.

Le Danois, arrivé à Milan, au mercato d’hiver, a donc été le premier buteur post-Covid en Italie, 96 jours après Sassuolo-Brescia, dernier match disputé avant l’interruption imposée par l’avancée du virus.

Après le match nul 0-0 de vendredi entre la Juventus et l’AC Milan, qui a qualifié les Turinois, c’est donc au San Paolo qu’on a vu les premières célébrations maladroites avec les coudes.

Dans le silence et le huis clos de l’immense enceinte napolitaine, on a aussi beaucoup entendu les grosses voix de Gattuso et d’Antonio Conte, deux entraîneurs très directifs en bord de touche.

On a surtout constaté le rôle joué par le gardien napolitain Ospina, auteur de plusieurs arrêts décisifs, notamment devant Candreva et Eriksen (deux fois), et déterminant sur l’égalisation de son équipe.

– Historique Mertens –

Le Colombien a en effet réussi une impressionnante relance au pied de 60 mètres pour lancer son capitaine Insigne, qui a servi Mertens pour le but du 1-1 et de la qualification (1-1).

Avec 122 buts, le Belge devient seul meilleur buteur de l’histoire du Napoli, devant Hamsik, qu’il avait rejoint en février lors du 8e de finale aller de Ligue des Champions disputé contre Barcelone (1-1).

Toujours en course en C1, qualifié pour la finale de la Coupe de mercredi à Rome, Naples a finalement réussi à se relever d’un début de saison raté sous les ordres de Carlo Ancelotti et le mérite en revient en grande partie à Gattuso.

« On est avec lui, il le mérite », a déclaré le capitaine de Naples Insigne après la partie.

« C’était étrange de jouer comme ça. Mais on doit faire notre devoir et on dédie cette victoire à tous ceux qui ont souffert. Et on espère avoir apporté un peu de joie dans les foyers italiens », a ajouté l’attaquant italien.

L’Inter de son côté, décrochée par la Juventus et la Lazio Rome en championnat, voit avec la Coupe disparaître l’un de ses objectifs majeurs.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus