Six morts dans une attaque jihadiste au Nigeria

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Des jihadistes du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) ont tué samedi six personnes lors d’une attaque contre une garnison stratégique dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires et d’habitants.

Des dizaines de combattants d’ISWAP se sont battus contre des soldats et des membres des milices soutenues par le gouvernement après l’attaque du village de Monguno, près du lac Tchad.

« Deux soldats, un membre d’un groupe d’auto-défense local et trois civils ont été tués dans cette attaque, qui a duré deux heures », a indiqué à l’AFP un combattant anti-jihadiste, Bukar Ari.

Selon les habitants, les jihadistes étaient lourdement armés et ont commencé leur opération en libérant des prisonniers, avant de mettre le feu aux bâtiments publics.

« Ils ont arrosé le village au lance-roquettes, faisant trois morts et plusieurs blessés », a indiqué à l’AFP un habitant, Kulo Gana. « J’ai vu les corps des deux soldats et du milicien dans les rues après les combats ».

Selon ces sources, les jihadistes ont fui lorsque l’aviation militaire a lancé des frappes.

ISWAP et son groupe rival, Boko Haram, ont à plusieurs reprises tenté de s’emparer de Monguno, un poste de garnison stratégique à 135 kilomètres de la capitale régionale, Maiduguri.

Mardi, des jihadistes de l’ISWAP ont tué 81 personnes lors d’une attaque contre un village d’éleveurs dans le district de Gubio, à 90 km au nord de l’attaque de samedi.

L’insurrection jihadiste dans le nord-est du Nigeria a fait plus de 36.000 morts et de deux millions de déplacés depuis 2009.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus