in

Plus de 100 000 Afghans déplacés par le conflit cette année

Plus de 100 000 Afghans avaient fui le conflit à l’intérieur des frontières de l’Afghanistan à la fin juillet, a rapporté le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Près de 10 000 personnes ont été déplacées en raison de violents combats entre les forces gouvernementales et les militants talibans dans les provinces du nord-est du pays la semaine dernière, selon les chiffres d’OCHA. 600 autres personnes ont été déplacées dans le sud pour la même raison.

La violence demeure à des niveaux élevés malgré un accord de paix signé entre les talibans et les États-Unis fin février. Les militants poursuivent leurs attaques contre les forces afghanes.

Le président afghan Ashraf Ghani a déclaré mardi que plus de 10 000 soldats gouvernementaux avaient été tués ou blessés depuis la signature de l’accord américano-taliban. L’ONU a recensé plus de 1 200 morts parmi les civils au cours du premier semestre de 2020. La violence, principalement entre les forces gouvernementales afghanes et les Taliban, a fait 1 282 morts et 2 176 blessés pour un total de 3 458 victimes civiles, la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) dit dans un rapport. Malgré une baisse de 13% du nombre de victimes par rapport à la période correspondante l’année dernière, la MANUA a déclaré que les talibans continuaient de faire la majorité des victimes civiles, principalement par l’utilisation d’engins explosifs, les enlèvements et les exécutions sommaires.

Les talibans ont annoncé un cessez-le-feu de trois jours pour la prochaine fête de l’Aïd al-Adha, qui débutera tôt vendredi. Le gouvernement a dit qu’il rendrait la pareille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Sergio Pérez positif au Covid-19 et forfait pour le GP de Grande-Bretagne

Trump suggère de reporter l’élection et provoque un tollé