L1: Paris lancé, Saint-Etienne dégoûté

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le revenant Kylian Mbappé a porté le Paris SG dans sa large victoire (3-0) à Nice dimanche pour le compte de la quatrième journée qui a vu le leader Saint-Etienne se faire rejoindre (2-2) à Nantes.

– Paris enchaîne –

De retour après sa quarantaine pour cause de coronavirus, Mbappé a fait un retour en fanfare. L’international français a marqué (38e) sur un penalty qu’il a provoqué, victime d’une faute de Khéphren Thuram, et délivré le ballon décisif pour le 2-0, poussé au fond par Angel Di Maria (45e+1).

Marquinhos a corsé l’addition de la tête (66e), parfaitement démarqué sur un caviar de Di Maria.

Seule mauvaise nouvelle pour le PSG, toujours plombé par les absences: la blessure d’Idrissa Gueye, sorti en première période en se tenant le pied.

Auteurs d’un début de saison poussif avec deux défaites et une victoire in extremis contre Metz, les Parisiens ont retrouvé leur visage de triples champions de France.

– Saint-Etienne rejoint –

A la Beaujoire, Saint-Etienne a gâché un avantage de deux buts et perdu ses premiers points de la saison en concédant un nul 2-2 contre Nantes.

Ce nul permet aux Verts stéphanois (10 points) de rester leaders, à égalité de points avec Rennes.

Ils ont pourtant pris l’avantage très vite, avec un but d’Adil Aouchiche (2e) sur un centre impeccable d’Yvan Neyou. Et un autre jeune, Yvann Maçon, a doublé la mise (66e) d’une frappe enroulée à l’entrée de la surface.

Mais Nantes a recollé au score par Moses Simon (71e), puis égalisé par Renaud Emond, tout juste entré en jeu, (85e) qui a repris un ballon ayant heurté le poteau.

– Festival à Montpellier –

Vainqueur d’Angers à la Mosson (4-1), Montpellier s’installe provisoirement à la troisième place (9 pts), grâce à un doublé de son attaquant et capitaine Andy Delort.

Arnaud Souquet a ouvert le score pour les Montpelliérains, en trompant l’ancien Nîmois Paul Bernardoni (18e) d’un tir à ras de terre. Le SCO Angers a vite répliqué avec son talisman Stéphane Bahoken (25e), buteur après une belle action collective.

Et Delort a surgi en fin de première période, profitant d’une relance adverse brouillonne pour s’imposer physiquement et marquer de la tête (44e) son premier but depuis le 5 février. L’international algérien a enchaîné avec une tête impeccable (60e) sur un centre de Junior Sambia.

Florent Mollet a parachevé le festival offensif, d’une superbe frappe venue taper la barre et rebondir juste derrière la ligne (86e).

Dans le bas du classement, Brest a dominé Lorient (3-2) avec un match qui s’est emballé le temps de cinq minutes.

– Strasbourg et Metz sur le fil –

Strasbourg a remporté le duel des lanternes rouges contre Dijon avec un but libérateur de Stefan Mitrovic (81e) servi par Dimitri Liénard dans une fin de match complètement débridée.

Le Racing, qui engrange ses trois premiers points, a multiplié les situations dangereuses sur la fin, notamment par Idriss Saadi (77e, 84e, 88e). Dijon, qui a manqué d’égaliser (87e) sur une parade de Kamara, est toujours scotché à zéro point.

Dans un autre duel de mal engagés, Metz a enfin marqué et pris des points (2-1) face à Reims, qui enregistre un troisième revers consécutif.

L’attaquant du FC Metz Ibrahima Niane s’est offert un doublé (18e, 87e), alors que Boulaye Dia avait égalisé penalty (44e) pour Reims.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus