Le Financial Times supprime un article critiquant la répression de Macron contre les musulmans

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
69892.jpg

Un article d’opinion affirmant que la politique anti-musulmane du président français Emmanuel Macron ne parviendrait pas à éradiquer l’extrémisme a été supprimé par le quotidien britannique le Financial Times.

L’article rédigé par Mehreen Khan – « La guerre de Macron contre le » séparatisme islamique « ne fait que diviser davantage la France » – était paru mardi dans la version en ligne du quotidien mais a ensuite disparu le même jour, supprimé par ses rédacteurs en chef.

« Le Financial Times a supprimé un article d’opinion du site Web qui portait sur la France et son attitude envers (les musulmans) après qu’il ait émergé qu’il contenait des erreurs factuelles », a déclaré une note éditoriale liée à la page Web.

L’article affirmait que Macron aurait besoin de 6 millions de musulmans dans le pays pour « éradiquer l’extrémisme violent qui a conduit à deux attentats terroristes meurtriers sur le sol français ces dernières semaines ».

« Le président court un risque sérieux d’échouer », a-t-il déclaré.

« Dans la foulée, son gouvernement a plutôt choisi d’alimenter la panique morale à propos de la » question musulmane «  », indique l’article.

Il a fait valoir que «les musulmans européens n’ont pas besoin du mandat du gouvernement pour faire de l’islam français, britannique ou allemand».

«C’est déjà le cas, en vertu de la vie de millions de personnes qui pratiquent librement leur foi et sont des citoyens actifs dans leurs pays de naissance. Partout en Europe, les musulmans sont invités à prouver leur loyauté envers l’État et ses valeurs. Mais en France on leur demande de le faire tout en cachant des signes visibles de leur religion par crainte d’offenser l’État. On leur reproche de ne pas condamner assez fort le terrorisme et on s’attend à ce qu’ils assument la responsabilité collective des crimes nihilistes qui, dans le cas d’attaques récentes, ont été perpétrées. par des étrangers.  »

L’article disparu soulignait également que les musulmans français seraient les plus grands alliés du président contre l’extrémisme.

« À l’élection présidentielle de 2022, M. Macron dira probablement aux musulmans qu’ils devraient voter pour lui afin de sauver la république du parti d’extrême droite de Marine Le Pen. »

« Cette menace risque de paraître creuse pour les musulmans s’ils (sont) soumis à un environnement hostile de la part d’un président libéral », a-t-il déclaré.

Au milieu de la rhétorique anti-islam en cours en France, un article distinct qui critiquait la laïcité française a été retiré du site Web de la publication d’information Politico Europe plus tôt cette semaine.

L’article d’opinion, «La dangereuse religion française de la laïcité», a été publié le 31 octobre.

Le rédacteur en chef Stephen Brown a déclaré que le texte « a été retiré car il ne répond pas à nos normes éditoriales ».

La position controversée du président français Emmanuel Macron de lutter contre ce qu’il a appelé le «séparatisme» islamique dans son pays, décrivant l’islam comme une «religion en crise» et la défense de caricatures blasphématoires a conduit à des condamnations internationales, des manifestations et des appels au boycott des produits fabriqués en France.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus