occasions ratées pour la Juventus et l’Inter Milan

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La Juventus et l’Inter Milan, les deux grands favoris pour le titre de champion d’Italie, ont manqué dimanche une belle occasion de mettre un coup à la concurrence, rejoints en fin de match respectivement par la Lazio (1-1) à Rome et par l’Atalanta (1-1) à Bergame.

La 7e journée de Serie A, avec cette double confrontation entre représentants italiens en Ligue des champions, offrait l’occasion de crédibiliser les ambitions du champion en titre et du vice-champion.

Elle profite au contraire à l’AS Rome, provisoirement troisième grâce à trois buts de Henrik Mkhitaryan sur le terrain du Genoa (3-1), alors que le leader, l’AC Milan, peut accroître son avance en cas de succès sur le Hellas Vérone dimanche soir.

La Juventus a pourtant sans doute livré son match le plus maîtrisé depuis les débuts sur le banc d’Andrea Pirlo, avec un milieu dominateur conduit par Rabiot et Bentancur et un Cristiano Ronaldo de nouveau buteur (6e but en Serie A, à un but d’Ibrahimovic), au terme d’un joli travail côté droit de l’homme en forme Juan Cuadrado (15e).

Mais il a manqué quelques secondes à cette Juve séduisante pour contenir une Lazio abonnée aux fins de matches renversantes et sauvée une nouvelle fois par Felipe Caceido au bout du temps additionnel (90+5e).

– Lazio « avec du cœur » –

L’attaquant équatorien avait déjà arraché un point cette semaine en Ligue des champions face au Zenit Saint-Pétersbourg (1-1) et offert une victoire inespérée aux Romains la semaine dernière chez le Torino (4-3).

« Je n’ai pas les mots… On savait que quelque chose pouvait arriver en fin de match, la Juve s’était un peu arrêtée de jouer », a lâché le héros du jour, en l’absence du buteur Ciro Immobile, pour cause de Covid-19.

« Cette équipe a du coeur », s’est réjoui l’entraîneur Simone Inzaghi.

« On a joué comme la Juve pendant 93 minutes et 45 secondes, solides en défense, un bon jeu et aucune occasion concédée… Et puis on pris ce but pour avoir été trop légers », a pesté le défenseur turinois Leonardo Bonucci.

« On est satisfait du match, pas du résultat », a assuré Andrea Pirlo, qui regrettera les balles de 2-0 manquées par Ronaldo, qui a trouvé le poteau (42e) puis les gants de Reina sur un coup franc plein axe (45+2e), avant de sortir à un quart d’heure de la fin en raison d’une gêne à la cheville droite.

– Lukaku pas suffisant –

L’Inter, dont l’ambition affichée est de mettre fin au règne de la Juve en Italie (neuf titres consécutifs), n’en a pas profité: les Milanais ont également été punis pour ne pas avoir su tuer un match où ils avaient pris l’avantage.

Au but de Lautaro Martinez de la tête (58e) pour l’Inter Milan a répondu celui de la recrue Alekseï Miranchuk (79e) pour les Bergamasques. Mais la « Dea » peut remercier son gardien Marco Sportiello, décisif coup sur coup face à Arturo Vidal puis Nicolo Barella (65e).

Le duel entre les deux grands déçus italiens de la semaine en Ligue des champions (défaite contre le Real Madrid pour l’Inter et face à Liverpool pour Bergame) a confirmé les difficultés des Milanais, dont le rythme reste loin des objectifs fixés (une seule victoire lors des huit derniers matches).

Le retour de blessure Romelu Lukaku, entré pour un quart d’heure en fin de match, n’aura pas suffi.

« C’était plutôt un bon match, on n’a manqué ni de caractère ni d’organisation contre un adversaire très fort », a voulu positiver Antonio Conte.

Les occasions manquées des Nerazzurri et des Bianconeri font l’affaire de la Roma, qui a confirmé son renouveau avec une victoire nette sur le terrain du Genoa malgré l’absence de son attaquant Edin Dzeko, positif au Covid-19. Voilà les Giallorossi troisièmes, en attendant le résultat de Naples, en déplacement à Bologne.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus