Plus de 700 emprisonnés au Bélarus à la suite de la mort d’un manifestant

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Plus de 700 personnes ont été emprisonnées à la suite des dernières manifestations anti-gouvernementales en Biélorussie, a déclaré lundi le ministère de l’Intérieur, alors que la colère montait à la suite de la mort récente d’un manifestant.

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de la capitale biélorusse, Minsk, dimanche, la dernière de trois mois de manifestations contre la réélection de l’homme fort, le leader Alexandre Loukachenko en août.

Les opposants à Lukashenko, 66 ans, au pouvoir depuis plus de deux décennies, affirment que l’élection a été truquée et insistent sur le fait que la novice politique Svetlana Tikhanovskaya a été la véritable gagnante des sondages.

Le ministère de l’Intérieur biélorusse a déclaré lundi que plus de 700 personnes avaient été placées en détention provisoire pour « violation des lois sur les rassemblements de masse ».

Lors des manifestations de dimanche, la police armée a dispersé la foule à l’aide de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes et a déployé des canons à eau.

Tikhanovskaya, qui a obtenu un abri en Lituanie, membre de l’UE peu après les élections, a déclaré lundi qu’elle avait rencontré les ambassadeurs de plusieurs pays occidentaux pour discuter de nouvelles sanctions contre le régime de Loukachenko en raison de « l’escalade évidente de la violence ». Dans un communiqué sur Telegram, elle a ajouté que de nouvelles sanctions pourraient être attendues « cette semaine ». L’Union européenne a imposé des sanctions à Loukachenko et à ses alliés, invoquant une fraude électorale et une violente répression contre les manifestants.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus