Les Azerbaïdjanais protestent contre la présence des troupes russes au Haut-Karabakh

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Un groupe de manifestants à Bakou, la capitale azerbaïdjanaise, a organisé un rassemblement pour protester contre la présence des troupes de maintien de la paix russes dans la région du Haut-Karabakh, qui a été récemment libérée d’une occupation arménienne de plusieurs décennies.

Chantant le slogan: «La Russie pars, la Turquie reste!» le groupe a exhorté le gouvernement azerbaïdjanais à rejeter les soldats de la paix russes et à les remplacer par des troupes turques.

Les manifestants ont tenu des pancartes et des affiches en faveur de la Turquie, du président Recep Tayyip Erdoğan et de l’armée turque.

Le Parlement turc a approuvé mardi à une écrasante majorité le déploiement de troupes turques en Azerbaïdjan pour une mission de maintien de la paix afin de surveiller un accord de cessez-le-feu qui vise à mettre fin au conflit dans la région du Haut-Karabakh.

Le mandat permettra aux troupes turques d’être stationnées dans un centre de maintien de la paix pendant un an dans le cadre d’un accord entre Ankara et Moscou pour surveiller la mise en œuvre du cessez-le-feu, qui a verrouillé les gains territoriaux de l’Azerbaïdjan. Quelque 2 000 soldats russes de maintien de la paix sont désormais également déployés dans la région.

La semaine dernière, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a déclaré que la Turquie participerait au processus de maintien de la paix dans la région du Haut-Karabakh à la suite d’un accord négocié par la Russie avec l’Arménie pour mettre fin aux hostilités militaires.

Mardi, le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a déclaré que les responsables turcs et russes travaillaient toujours sur le cadre de mise en œuvre de l’accord.

Les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie au sujet du Haut-Karabakh sont restées tendues depuis 1991. Les affrontements les plus récents ont éclaté le 27 septembre, se terminant par un accord de paix signé le 10 novembre.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus