Jadot appelle Macron à user de « l’intelligence collective »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’eurodéputé Yannick Jadot a souligné vendredi la nécessité de « l’intelligence collective » plutôt que « la prétention d’un seul » dans la gestion de la crise sanitaire, au lendemain des propos d’Emmanuel Macron fustigeant « 66 millions de procureurs » en France.

Critiquant un « mode de gestion de la crise très solitaire », Yannick Jadot a appelé sur France 2 à réunir « autour du conseil scientifique les grands élus locaux, le patronat, les syndicats, les forces politiques » et à « partager les informations »: « plutôt que la prétention d’un seul, il faut l’intelligence collective », a-t-il plaidé.

Dans une allusion aux nombreuses critiques sur cette gestion par le gouvernement, le chef de l’Etat a regretté jeudi la « traque incessante de l’erreur » en France, devenue selon lui « une nation de 66 millions de procureurs », des propos qui ont suscité de vives réactions dans les rangs de l’opposition, de la gauche à l’extrême droite.

« La situation est extrêmement difficile, les Français font beaucoup d’efforts, il y a beaucoup de déprime, d’angoisse, de situations de décrochage social extrêmement lourdes, et le président engueule les Français: ce n’est pas à la hauteur de sa responsabilité », a déploré M. Jadot.

« Ce président a un problème avec la démocratie, tout simplement », a abondé le secrétaire national d’EELV Julien Bayou sur franceinfo en critiquant son « arrogance »: « ce n’est pas comme ça qu’on fait face aux crises: on fait face avec de l’empathie, de la concertation, de la gravité ».

« C’est évident que vous et moi on doit pouvoir avoir un avis sur la stratégie, sur les pénuries de doses (de vaccin), sur les différents allers-retours sur les masques », a défendu M. Bayou, et « ça n’est pas être procureur que de dire +donnez-nous des moyens pour pouvoir nous projeter+ ».

Julien Bayou a réclamé une plus grande « concertation avec les élus locaux » et « la publication immédiate des avis du rapport scientifique » qui fonde les décisions prises par le gouvernement.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus