L’Inde et le Pakistan acceptent de cessez-le-feu le long de la frontière contestée du Cachemire

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les militaires indiens et pakistanais ont déclaré jeudi qu’ils avaient accepté de cesser de tirer le long de leur frontière contestée au Cachemire, une région qui a connu de fréquents conflits ces derniers mois, entraînant souvent le meurtre ou la mutilation de personnes vivant dans la région.

« Dans l’intérêt de parvenir à une paix mutuellement bénéfique et durable le long des frontières, les deux DGsMO ont convenu de se pencher mutuellement sur les problèmes et préoccupations fondamentaux qui ont tendance à perturber la paix et à conduire à la violence », a déclaré un communiqué conjoint, faisant référence aux militaires chefs des opérations.

Les voisins dotés d’armes nucléaires ont signé un accord de cessez-le-feu le long de la ligne de contrôle (LoC) – la frontière de facto dans la région du Cachemire – en 2003, mais la trêve s’est effilochée ces dernières années.

Un responsable à New Delhi a déclaré que la cessation visait en partie à alléger la situation tendue des civils vivant le long de la frontière, qui sont régulièrement pris entre deux feux.

« Nous sommes prudemment optimistes que les niveaux de violence et les tensions le long de la LoC vont baisser », a déclaré le responsable, refusant d’être nommé en raison de la sensibilité de la question.

Mais l’Inde ne ralentira pas les déploiements le long de la LoC qui visent à arrêter les opérations d’infiltration ou de contre-insurrection dans la vallée du Cachemire, a déclaré le responsable.

L’été dernier, les troupes indiennes et pakistanaises ont été enfermées dans leurs combats transfrontaliers les plus fréquents depuis au moins deux ans, au milieu d’une flambée d’épidémies de coronavirus.

Le conflit du Cachemire, l’un des plus anciens à l’ordre du jour du Conseil de sécurité de l’ONU, a éclaté entre l’Inde et le Pakistan en 1947. Depuis 1947, plus de 94 000 Cachemiris ont été tués lors d’affrontements avec les autorités indiennes, selon des sources pakistanaises. Islamabad a exhorté la communauté internationale à s’acquitter de son obligation morale et juridique en donnant aux Cachemiris la possibilité de réaliser leur droit inaliénable à l’autodétermination conformément aux résolutions du Conseil de sécurité.

Le Pakistan et l’Inde ont une histoire de relations amères. Les deux voisins ont mené deux de leurs trois guerres sur le territoire. La plupart des Cachemiris soutiennent l’unification du territoire, soit sous la domination pakistanaise, soit en tant que pays indépendant. Les rebelles de la région se battent contre la domination indienne depuis 1989.

Le Pakistan et l’Inde s’accusent régulièrement mutuellement d’attaques non provoquées le long de la frontière tendue du Cachemire en violation d’un accord de cessez-le-feu de 2003. Le Pakistan affirme que l’Inde a violé la trêve plus de 2000 fois en 2020 seulement.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus