un PSG à deux visages s’incline à Flensbourg en Ligue des champions

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Passé totalement à côté de sa première période, le Paris SG a failli réussir une incroyable remontée dans le second acte mais s’est incliné sur le fil dans la salle des Allemands de Flensbourg (28-27), jeudi soir en Ligue des champions.

Cette défaite vient mettre un terme à une jolie série de cinq succès consécutifs pour les Parisiens dans la compétition reine du handball européen et éloigne le PSG un peu plus de l’une des deux premières places du groupe.

Les Parisiens restent troisièmes du groupe avec 12 points au total après dix matches disputés, et accusent un retard de cinq points sur les Allemands et sept sur Kielce. Les Polonais ont toutefois joué trois matches de plus que le PSG et Flensbourg.

Les sextuples champions de France en titre recevront la semaine prochaine en l’espace de 48 heures les Norvégiens d’Elverum (mardi) et les Hongrois de Szeged (jeudi) pour finir leur première phase de la Ligue des champions.

Le sort de deux matches contre le Vardar Skopje, qui ont été reportés en raison de la pandémie de Covid-19 et qui n’ont pas pu être reprogrammés avant la date buttoir du 4 mars, sera décidé par la Fédération européenne (EHF).

– Occasions manquées –

Jeudi dans le Nord de l’Allemagne, le PSG a montré deux visages complètement différents. Lors des 30 premières minutes, les joueurs de Raul Gonzalez n’ont marqué que dix petits buts, dont quatre par le Danois Mikkel Hansen sur des penalties. Ils ont souvent buté sur un excellent portier bosnien, Benjamin Buric avec huit arrêts sur 17 tirs parisiens.

La seconde période n’est pas partie sur de meilleures bases pour le PSG, avec une double infériorité numérique et un carton rouge pour l’ailier gauche Dylan Nahi dans la première minute.

C’est alors que les Parisiens ont trouvé plus de solutions, notamment en passant à des phases offensives à sept et une défense étagée plus haute. Et l’entrée en jeu de Vincent Gérard dans les buts parisiens a fait du bien.

Progressivement, ils sont revenus à la marque, mais dans les dernières minutes, ils ont raté trop d’occasion de recoller complètement au score: un tir de Gérard depuis sa zone mais mal ajusté dans le but vide de Flensbourg, un échec sur la transversale de Viran Morros, encore de nombreuses parades de Buric (16 arrêts au final), et un tir sur le poteau de Nedim Remili sur la dernière possession.

« Il y a eu deux parties totalement différentes dans la rencontre. En première période, on n’a pas joué au niveau que l’on nous connait. On n’a pas été assez agressif. C’était le problème et on a mis plus d’énergie en défense et en contre-attaque en seconde période », a commenté le demi-centre Luc Steins après la rencontre au micro de l’EHF.

Avant les deux derniers matches de la phase de groupes de C1, les Parisiens se rendront dimanche à Istres dans le Championnat de France.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus