La Tchéquie enregistre le taux de cas de COVID-19 par habitant le plus élevé au monde

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La République tchèque avait le taux d’infection à coronavirus par habitant le plus élevé au monde à la mi-février, selon les derniers chiffres du Centre européen de contrôle des maladies (ECDC).

Le pays a enregistré 1 124 cas pour 100 000 habitants entre le 8 et le 22 février, selon les chiffres de l’ECDC.

Les responsables du pays d’Europe centrale, qui compte près de 11 millions d’habitants, ont signalé 4 557 nouveaux cas lundi, portant son total à 1,24 million. Quelque 73 personnes ont perdu la vie à cause du COVID-19, faisant 20 469 morts. Actuellement, 7 049 personnes sont hospitalisées avec la maladie. Les récupérations ont atteint 1,07 million avec 344 nouveaux ajouts au cours des dernières 24 heures.

Pendant ce temps, trois États allemands envoient 15000 doses de vaccin COVID-19 en République tchèque, a rapporté dimanche la télévision régionale allemande MDR, citant le premier ministre de la Saxe, Michael Kretschmer.

Les trois états sont la Saxe et la Bavière, qui bordent la République tchèque, et leur voisin, la Thuringe.

Vendredi, Prague a resserré les restrictions sur les magasins, les écoles et les mouvements pour les trois prochaines semaines dans le but de ralentir la flambée des infections à coronavirus.

La France s’est déjà engagée à fournir 100 000 doses de vaccin à la République tchèque et Israël a envoyé 5 000 vaccins.

Le président tchèque Milos Zeman, quant à lui, a déclaré qu’il avait écrit à son homologue russe Vladimir Poutine pour demander un approvisionnement en doses de Spoutnik V après un déploiement plus lent que prévu de la vaccination et s’attend à ce qu’un approvisionnement arrive « dans les prochains jours ».

Zeman a été cité par l’Agence France-Presse (AFP) comme disant qu’il accueillerait également le vaccin chinois Sinopharm dans le pays qui a enregistré plus de 1,2 million de cas confirmés de COVID-19 et plus de 20 000 décès, arguant que « les vaccins n’ont pas d’idéologie ».

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus