La police allemande affronte des manifestants contre les mesures COVID-19

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les manifestants en Allemagne se sont affrontés avec la police samedi à propos des mesures contre les coronavirus, des policiers utilisant des canons à eau, du gaz poivré et des matraques contre des personnes essayant de franchir les barrières de la police, a rapporté l’agence de presse allemande DPA.

Des protestations contre les mesures gouvernementales visant à contenir la pandémie ont également été signalées dans plusieurs autres pays européens, dont l’Autriche, la Suisse et la Finlande.

Environ 10 000 personnes ont participé à la manifestation dans la ville de Kassel, dans le centre de l’Allemagne, où des affrontements ont également eu lieu entre les manifestants et les contre-manifestants.

Des milliers de personnes ont défilé dans le centre-ville de Kassel malgré l’interdiction du tribunal, et la plupart ne se sont pas conformées aux protocoles de contrôle des infections tels que le port de masques faciaux. Certains manifestants ont attaqué plusieurs journalistes, a déclaré la DPA.

La police fédérale, qui avait été amenée auparavant d’autres régions d’Allemagne, a utilisé des canons à eau et des hélicoptères pour contrôler les foules, a rapporté l’agence de presse.

La police a déclaré que plusieurs personnes avaient été arrêtées, mais n’a donné aucun chiffre.

(Photo AA)

Divers groupes, pour la plupart des opposants d’extrême droite aux réglementations gouvernementales pour lutter contre la pandémie, avaient appelé à des manifestations samedi dans les villes du pays.

Les infections virales ont de nouveau augmenté en Allemagne ces dernières semaines et le gouvernement devrait décider la semaine prochaine de la manière de réagir.

La chancelière Angela Merkel a déclaré vendredi que l’Allemagne devra appliquer un «frein d’urgence» et inverser certains assouplissements récents des restrictions alors que les infections à coronavirus s’accélèrent.

Le centre national allemand de lutte contre les maladies a déclaré que les nouvelles infections augmentaient de manière exponentielle alors que la variante plus contagieuse du COVID-19 détectée pour la première fois en Grande-Bretagne était devenue dominante dans le pays.

Samedi, l’Institut Robert Koch a signalé 16 033 nouveaux cas et enregistré 207 décès supplémentaires, portant le nombre total de décès à 74 565 en Allemagne.

À Berlin, quelque 1 800 policiers étaient en attente d’éventuelles émeutes, mais seulement environ 500 manifestants se sont rassemblés à la porte de Brandebourg, emblématique de la ville. Pendant ce temps, environ 1000 citoyens se sont rassemblés sur le boulevard Unter den Linden à Berlin pour protester contre la manifestation d’extrême droite.

La police a dû intervenir lorsque des manifestants d’extrême droite ont tenté d’attaquer des photographes de presse, mais en général, une porte-parole de la police a déclaré à la DPA: «Il ne se passe pas grand-chose ici».

Avant les manifestations de Berlin, les autorités avaient annoncé qu’elles créeraient trois zones spéciales protégées par la police où les journalistes pourraient se retirer lorsqu’ils seraient attaqués par des manifestants, a rapporté la DPA. Comme dans d’autres pays, les journalistes sont de plus en plus visés lors des manifestations d’extrême droite en Allemagne.

Les manifestants sont également descendus dans les rues d’autres villes d’Europe.

En Finlande, la police a estimé qu’environ 400 personnes sans masque et serrées ensemble se sont rassemblées dans la capitale, Helsinki, pour protester contre les restrictions imposées par le gouvernement contre le COVID-19. De plus petites manifestations étaient prévues dans d’autres villes finlandaises.

Avant le rassemblement d’Helsinki, quelque 300 personnes scandaient des slogans comme «Laissez le peuple parler!» et portant des pancartes avec des phrases telles que «Les faits et les chiffres ne s’additionnent pas» ont défilé dans les rues de la ville pour aboutir au Parlement.

La police d’Helsinki a tweeté que la marche et le rassemblement enregistrés se sont déroulés pacifiquement mais ont violé les exigences de distanciation sociale et les limites actuelles de la Finlande sur les rassemblements publics. Les agents ont négocié avec les organisateurs de l’événement pour tenter de disperser l’événement.

Un journaliste de l’Associated Press surveillant l’action a noté des membres du groupe d’extrême droite pan-nordique Soldats d’Odin assistant à la manifestation.

En Autriche, environ 1000 manifestants ont participé à des manifestations contre les mesures antivirus du gouvernement près de la gare centrale de Vienne. La police a réprimandé plusieurs manifestants qui ne portaient pas de masques et restaient trop proches les uns des autres, a rapporté l’agence de presse APA.

En Suisse, plus de 5 000 manifestants se sont réunis pour une marche silencieuse dans la communauté de Liestal à 15 kilomètres au sud-est de la ville de Bâle, ont rapporté les médias locaux. La plupart ne portaient pas de masques et certains brandissaient des banderoles avec des slogans comme «La vaccination tue».

1 commentaire

  1. wynant a dit :

    Cette crise dure depuis trop longtemps. Ne devrait-on pas ne rien gérer et accepter que nous sommes impuissants face à cette crise? J’entends constamment parler de restrictions mais je n’entends pas à ce jour parler de soins. La séquestration arbitraire que nous vivons engendre plus de dégâts que le coronavirus en lui-même. Le gouvernement n’a pas d’humilité de son échec face à cette crise et donne des conseils qui peuvent s’avérer plus néfastes qu’autre chose face à cette crise. Cette crise, je crains que nous n’en sortirons que par la force citoyenne au même titre que le gouvernement nous fait des coups de force notamment avec le port du masque et le couvre-feu. A ce rythme-là des vagues et contre-vagues, nous serons toujours dans la pandémie en 2030. Si les mesures du gouvernement seraient efficaces, nous serions sorti de l’épidémie au mois de mai 2020, ce qui n’est pas le cas. Le vaccin ne servira à rien car il faut que toute la population soit vaccinée en un an de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus