Le Bayern champion d’Allemagne pour la neuvième fois consécutive

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Bayern Munich a scellé samedi son neuvième titre de champion d’Allemagne consécutif avec une démonstration 6-0 contre Mönchengladbach, dont un triplé de Lewandowski qui n’est plus qu’à une longueur du record historique de Gerd Müller de 40 buts en une saison.

En début d’après-midi, la défaite du RB Leipzig à Dortmund (3-2) avait déjà mathématiquement offert le titre aux Bavarois. Mais les hommes de l’entraîneur Hansi Flick ne se sont pas déconcentrés pour autant, et ont fait voler en éclat les “Poulains” du Borussia (4-0 à la pause).

“Nous avons vu le résultat de Leipzig dans les vestiaires et nous nous sommes déjà congratulés, a raconté le capitaine Manuel Neuer, mais ce n’était pas la fête. Nous voulions gagner le match et envoyer un signal ici, à l’Allianz Arena, pour montrer qui est le champion d’Allemagne”.

Après leur victoire fleuve, les Bavarois n’ont pas non plus explosé de joie, se contentant de se donner des accolades en revêtant les t-shirts imprimés pour l’occasion. Puis ils ont dansé en rond en chantant “Campeones, campeones”, sans sacrifier à la tradition de la douche de bière.

– Le record du “Bomber” –

Avec ses trois buts (dont un pénalty), Robert Lewandowski totalise désormais 39 buts après 32 journées. Il lui reste deux matches pour rattraper et peut-être dépasser le légendaire Gerd “Bomber” Müller, auteur de 40 buts en 1971-72, sous le même maillot du Bayern.

“Je pensais que c’était un record pour l’éternité”, a reconnu Karl-Heinz Rummenigge, la patron du club et ancien ballon d’Or, “mais Robert, avec 39 buts, est déjà entré dans l’histoire du FC Bayern”.

Thomas Müller, Kingsley Coman et Leroy Sané ont marqué les autres buts contre Mönchengladbach.

Ce titre, le 31e de l’histoire du Bayern, est le deuxième et dernier pour Flick, qui laissera sa place sur le banc la saison prochaine à Julian Nagelsmann, actuel technicien de Leipzig.

“C’est une performance extraordinaire. On ne s’y habitue pas”, a commenté Oliver Kahn, bras droit et successeur désigné de Karl-Heinz Rummenigge à la tête du club, “nous avons égalé le record de la Juve de neuf titres consécutifs (champion d’Italie de 2012 à 2020 ndlr), et maintenant notre but sera de battre ce record avec dix titres”.

Kahn a également rendu un hommage à Flick, enterrant définitivement la hache de guerre après les tensions de mars-avril: “Il a réussi à faire une équipe de cet ensemble de stars, sa part est énorme dans notre succès”, a reconnu l’ancien gardien de but du Bayern et de la Mannschaft.

– FC Hollywood –

Ce “Schale”, le trophée du champion, sera le seul que brandiront cette saison Manuel Neuer et ses coéquipiers, éliminés en coupe d’Allemagne et en Ligue des champions.

L’équipe type était pourtant à peu près inchangée par rapport à la saison précédente, celle du triplé, mais l’effectif a été miné par les blessures en début d’année.

Les hommes du titre sont, comme lors du triplé en 2020, Manuel Neuer, toujours un gardien d’exception à 34 ans, Lewandowski bien entendu, et le milieu de terrain Joshua Kimmich, devenu à 26 ans la clé de voute de l’équipe et son leader mental.

Flick a également su rendre aux “anciens” la confiance perdue ces dernières années: Thomas Müller (11 buts et 19 passes décisives en Bundesliga) et Jérôme Boateng en défense centrale ont été des piliers de l’équipe.

Mais cette saison, le Bayern a encore fait honneur à son surnom de “FC Hollywood”, lorsque Flick s’est brouillé publiquement avec le directeur sportif Hasan Salihamidzic et lui a lancé un retentissant “mais tu vas la fermer!” en mars dans le bus de l’équipe.

Le même Flick a ensuite suscité la fureur de ses dirigeants en annonçant lui-même, en direct sur Sky à la fin d’un match, son intention de quitter le club en fin de saison, sans aller au bout de son contrat en 2023.

Depuis, la tension est retombée. Flick est en pourparlers avec la Fédération allemande pour succéder à Joachim Löw comme sélectionneur. Et Nagelsmann s’apprête à reprendre le flambeau avec, comme premier objectif… un dixième titre consécutif en 2022.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus