Monfils tombe avec éclat, Nadal se rapproche d’un 21e titre majeur

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Gaël Monfils est tombé avec les honneurs mardi en quarts de finale de l’Open d’Australie où Rafael Nadal s’est imposé en patron pour se hisser en demies et faire ainsi un pas de plus vers un 21e titre record en Grand Chelem.

Dans le tableau féminin, Madison Keys a mieux supporté la chaleur que son adversaire Barbora Krejcikova pour retrouver le dernier carré de Melbourne auquel elle avait déjà accédé en 2015. Elle affrontera la N.1 mondiale Ashleigh Barty.

. Monfils « comme d’habitude »

« J’espère qu’une fois j’y arriverai »: Gaël Monfils (20e) était forcément déçu après sa défaite face à l’Italien Matteo Berrettini (7e) 6-4, 6-4, 3-6, 3-6, 6-2.

Une nouvelle fois « beaucoup d’efforts pour perdre comme d’habitude », a-t-il regretté.

Pourtant, à 35 ans, le Français, qui a mis en feu tous les courts où il est passé depuis le début de la quinzaine à Melbourne, a montré un tout autre visage que celui qu’il affichait l’an dernier après une triste élimination au premier tour, prémices à des mois de désarroi.

« Je vais rentrer à la maison en emportant d’Australie une énergie positive », a-t-il reconnu.

Berrettini affrontera Nadal pour la deuxième fois, après la demie perdue à l’US Open en 2019.

. Nadal le boss

Pour son premier match en cinq sets depuis sa défaite en quarts de finale à Melbourne l’an dernier face à Stefanos Tsitsipas, Nadal, retombé au 5e rang mondial, a dominé Shapovalov 6-3, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3.

Et le sourire affiché après une ultime volée du Canadien (14e mondial) trop longue en disait beaucoup sur sa satisfaction.

« Il y a deux mois, je ne savais même pas si je serais simplement capable de revenir sur le circuit », a-t-il souligné en référence à la blessure au pied gauche qui l’a contraint à mettre un terme à sa saison 2021 début août, puis du covid exténuant qu’il a contracté en décembre.

Mardi, il a livré un combat de 4h08 face à un adversaire de 13 ans plus jeune, « talentueux et agressif », et il s’est imposé malgré la chaleur, les doutes et des douleurs stomacales.

« Je ne sais pas comment j’ai gagné. J’étais détruit », a reconnu le lauréat à Melbourne en 2009.

Mais le flamboyant Canadien de 22 ans est tombé sur le patron. A l’image de ce moment au début du deuxième set où l’arbitre a eu une discussion animée à distance avec Shapovalov qui l’avait traité de « corrompu » parce qu’il ne disait rien à Nadal pour dépassement de temps entre les points.

L’Espagnol, en position de servir, s’est alors approché du filet pour demander au Canadien ce qui ne lui convenait pas et, après une brève explication, le jeu a repris… sur les mêmes bases que jusque-là.

. Keys back, Barty aussi

« Je crois que je vais pleurer… », ont été les premiers mots de Keys après sa victoire 6-3, 6-2 contre la Tchèque Barbora Krejcikova (4e) dans une chaleur accablante.

Si elle a ressenti autant d’émotions, c’est que l’an dernier, elle n’avait débuté sa saison qu’en mars et n’avait plus gagné qu’un seul match, à Indian Wells en octobre, après son élimination en 8es à Wimbledon en juillet.

« L’an dernier a été si compliqué. J’ai tout fait à l’intersaison pour repartir de zéro sans penser à l’année dernière. Jusque-là, ça fonctionne! », s’est félicité l’Américaine de 26 ans.

Contre Krejcikova, les conditions de jeu ont été rendues extrêmement éprouvantes par la chaleur: 30°C dans l’air mais beaucoup plus sur le court puisque le niveau d’alerte de l’organisation est monté à 3,8 quand, à 5, les matchs sont suspendus. Mais Keys les a mieux supportées.

« Je m’entraîne l’été à Orlando (en Floride) qui est à mon avis l’endroit au monde où il fait le plus chaud l’été », a-t-elle expliqué.

Jeudi, Keys affrontera pour une place en finale Barty qui n’a fait qu’une bouchée de Jessica Pegula (21e) 6-2, 6-0.

L’Australienne de 25 ans avait atteint les demi-finales à Melbourne en 2020 et perdu en quarts en 2021.

Depuis cette demie, « je suis plus complète, j’ai plus d’expériences pour gérer les différentes situations qui se présentent », a-t-elle prévenu.

Lauréate de deux titres du Grand Chelem (Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021), elle court après son premier Majeur australien.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available