Transition numérique à l’école: pourquoi Genève traîne la patte

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Transition numérique à l'école: pourquoi Genève traîne la patte

7 - Daniella Gorbunova - Journaliste Blick.jpeg

Question d’argent, ou de convictions? L’internationale et cosmopolite Genève, dont l’Université peut par exemple se flatter d’avoir proposé des cours et cursus en ligne bien avant la pandémie, rechigne pourtant à dispenser une éducation au numérique à ses écoliers. Une fois n’est pas coutume: l’argent n’a pas grand chose à voir là-dedans. Mais rembobinons. De quoi parle-t-on?

Le texte, porté par le département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP), sous l’égide de la conseillère d’État socialiste à sa tête, Anne…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR www.blick.ch

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available