in

Les républicains bloquent le financement américain à l’Ukraine et Israël, Biden prêt à faire des concessions

Alors qu’un projet de loi sur l’octroi de financement américain à l’Ukraine et à Israël a été bloqué au Sénat malgré la tentative de Joe Biden de convaincre les républicains, le président américain pourrait faire des concessions sur la politique migratoire des Etats-Unis pour obtenir le vote. 

Les républicains du Sénat ont bloqué le vote d’un projet de loi supplémentaire qui aurait fourni une aide à l’Ukraine et à Israël, alors que les républicains cherchent à lier les restrictions frontalières à l’aide à l’Ukraine. Le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, avait soumis la législation supplémentaire, qui comprenait 110,5 milliards de dollars d’aide à l’Ukraine et à Israël ainsi qu’une aide humanitaire à Gaza, à un vote en salle dans le but de faire pression sur les républicains.

« Pour montrer à nos collègues républicains que nous nous soucions profondément de cette question et que nous souhaitons sérieusement avancer de manière bipartite, nous sommes prêts à leur proposer un amendement ici sur toute proposition frontalière de leur choix, à 60 voix », a déclaré Schumer dans un discours avant le vote. Mais de nombreux républicains du Sénat ont hésité à soutenir l’Ukraine et demandent des concessions aux démocrates, notamment en restreignant l’asile et la libération conditionnelle, qui permettent à une personne d’être admise temporairement aux États-Unis alors qu’elle ne l’aurait pas obtenu autrement pour des raisons humanitaires.

Cependant, dans une déclaration à la Maison blanche, le chef de l’Etat américain Joe Biden, a laissé transparaitre un espoir que des concessions pourraient être faites et que les républicains reviendraient pour voter la loi de financement des deux guerres, en Ukraine et à Gaza. Même s’il a fustigé les Républicains pour leur position, Biden a souligné qu’il était prêt à « faire des compromis importants sur la frontière », si c’est ce qu’il faut pour que le paquet soit adopté par le Congrès.

Selon France 24, les sénateurs des deux partis ont reconnu qu’ils devront agir rapidement si l’on veut parvenir à un accord. Le Congrès devrait se réunir à Washington quelques jours encore avant la fin de l’année. La Maison Blanche, quant à elle, a tiré la sonnette d’alarme sur ce qui se passerait si elle n’approuvait pas rapidement un financement supplémentaire, affirmant que l’armée ukrainienne serait bloquée, voire dépassée. 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Sciences Po occupé après une nouvelle « histoire merdique » de violences sexuelles

La Suisse poursuit X (Twitter) en justice pour atteinte aux droits d’auteur