in

AIP/ Le président de la Maison des transporteurs de Côte d’Ivoire invite à accompagner Quipux pour sauver des vies – AIP

Abidjan, 11 dec 2023 (AIP)- Le président de la Maison des transporteurs de Côte d’Ivoire (MTCI), Soumahoro Mamadou, a lancé un appel à accompagner Quipux Afrique (Société opératrice de la vidéoverbalisation en Côte d’Ivoire) pour pouvoir sauver des vies en Côte d’Ivoire.

« Je souhaiterais dire aux gens que, Quipus n’est pas contre quelqu’un, elle est là pour la sécurité routière, pour sauver des vies. Ensemble, on doit accompagner Quipux pour pouvoir sauver des vies en Côte d’Ivoire », a exprimé vendredi 8 décembre 2023 à Abidjan, M. Soumahoro au cours d’une conférence de presse sur le thème, « Sécurité routière : comprendre le dispositif de la vidéoverbalisation et les solutions de facilitation de gestion pour les acteurs du transport ».

Il a expliqué que l’objectif de cette conférence était de faire la lumière sur les incompréhensions entre les transporteurs et les agents de la structure de vidéo-verbalisation sur le terrain. « La plupart des transporteurs n’avaient pas l’information que depuis septembre 2021 elle a commencé à opérer sur le terrain. Il fallait faire véhiculer le message et c’est un ouf de soulagement pour tout le monde aujourd’hui », a-t-il indiqué.

Le président de la MTCI a souhaité que de plus en plus le ministère des Transports, associe son organisation à toutes les décisions prises dans le domaine du transport, pour que, « ensemble, nous puissions exhorter au respect du code de la route pour pouvoir protéger les vies humaines ».

Le responsable digital et marketing de l’entreprise de vidéo-verbalisation, D’audace Ouattara, a expliqué que sa mise en œuvre a permis d’activer les comités de sécurité routière en interne pour les entreprises.

« Il faut retenir que la vitesse moyenne dans le grand Abidjan a baissé. On est passé de 79 km/h avant la vidéoverbalisation à 59 km/h en agglomération et c’est un bon point. La vidéo-verbalisation a permis de diminuer le taux d’accident dans le grand Abidjan. On est passé de 1600 tué en 2019 à fin 2022 on était à 1050 tués », a-t-il indiqué.

Il a fait remarquer que, tous les outils de paiement mis en œuvre ont permis d’augmenter le taux de recouvrement des amendes forfaitaires qui est passé de 20% à 30%, ce qui selon lui, constitue, un autre bon point pour l’Etat.

M. Ouattara a lancé un appel à stopper l’incivisme. « L’incivisme, c’est conduire un véhicule sans en avoir l’autorisation. C’est celui qui conduit un véhicule sans un certificat de visite technique à jour. Celui qui fait l’activité de transport sans être enregistrer dans le registre des transporteurs. C’est celui qui ne respecte pas le code de la route », a-t-il dénoncé.

(AIP)

gak/haa

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR www.aip.ci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

La plus haute juridiction indienne confirme la décision du gouvernement de mettre fin au statut spécial du Cachemire

Un décès sur deux lié à une maladie cardiovasculaire ou un cancer