in

Les jeunes Canadiens optimistes quant à l’achat d’une maison cette année

Un sondage mené par l'agence immobilière Wahi révèle que les jeunes adultes constituent le groupe d'âge le plus optimiste au Canada quant à l'achat d'une maison cette année, malgré la hausse du prix des maisons.

Dans son Enquête sur les intentions d'achat d'une maison de 2024, l'agence immobilière a examiné les attitudes des Canadiens à l'égard de l'achat d'une maison au cours de la prochaine année.

Les résultats de cette enquête ont révélé que près du quart, soit 24 pour cent, des Canadiens âgés de 18 à 34 ans espèrent acheter une maison en 2024.

Cela signifie que ces jeunes adultes sont plus susceptibles d’envisager d’acheter une maison que ceux âgés de 35 à 54 ans ou que ceux de 55 ans et plus.

Parmi les 35 à 54 ans, seulement 22 pour cent envisageaient d'acheter une maison cette année et seulement 11 pour cent des 55 ans et plus ont déclaré qu'ils envisageaient de le faire. La moyenne nationale pour tous les groupes d'âge était de 18 pour cent.


Lire la suite des nouvelles sur l'immigration au Canada

La Saskatchewan émet 63 invitations à l'immigration au Canada dans le cadre d'un nouveau tirage du PNP
Les employeurs du Canada doivent respecter les nouvelles exigences salariales pour les travailleurs étrangers temporaires
Le Canada recevra 1 000 demandes de visa des habitants de Gaza


Avec des coûts de logement plus élevés que par le passé, beaucoup de ceux qui espèrent acheter une maison cette année envisagent de se serrer la ceinture et de travailler en parallèle pour réunir les acomptes nécessaires.

« Environ 45 pour cent des acheteurs potentiels déclarent qu'ils réduisent leurs dépenses pour se préparer financièrement à l'achat d'une maison en 2024, ce qui en fait le sacrifice le plus courant », a noté Wahi dans un communiqué.

« Les Canadiens âgés de 18 à 34 ans étaient les plus susceptibles de réduire leurs dépenses, soit 59 pour cent. »

Un Canadien sur cinq ayant l'intention d'acheter une maison cette année déclare qu'il envisage de travailler plus d'heures ou d'accepter un emploi à la demande, comme conduire pour Uber. Et environ un acheteur potentiel sur cinq, soit 19 %, âgé de 18 à 34 ans, envisage d'acheter cette propriété avec un partenaire ou un membre de sa famille afin de partager les coûts.


Regarder la vidéo


« De nombreux Canadiens envisagent d'acheter une maison cette année, en particulier dans certains des marchés les plus abordables du pays, et ils sont également prêts à modifier leur mode de vie et leur travail pour réaliser leurs rêves », a déclaré Benjy Katchen, PDG de Wahi.

À l'échelle du pays, l'Alberta a la proportion la plus élevée, soit 25 pour cent, de ceux qui disent qu'ils pourraient acheter une maison l'année prochaine, ce qui reflète peut-être l'abordabilité de Calgary et d'Edmonton par rapport aux autres grandes villes canadiennes.

Les Albertains sont les plus susceptibles d'envisager d'acheter une maison cette année, et les Canadiens de l'Atlantique le moins

En Colombie-Britannique et en Ontario, les provinces où les prix des maisons sont les plus élevés, respectivement 21 pour cent et 19 pour cent des répondants pourraient acheter une maison l'année prochaine.

Dans l'un des marchés immobiliers les moins chers au pays, le Canada atlantique, seulement 11 pour cent des personnes interrogées ont déclaré qu'elles envisageaient d'acheter une maison, ce qui signifie que les habitants de cette région sont les moins susceptibles de tous les Canadiens d'envisager d'acheter une maison. une maison cette année.

Cependant, les Canadiens de l'Atlantique ont la proportion la plus élevée de propriétaires existants, soit 58 pour cent.

Bon nombre de Canadiens qui envisagent d'acheter une maison cette année surveillent les prix de l'immobilier et les taux d'intérêt.

« Parmi les Canadiens qui disent qu'ils pourraient, ou achèteront probablement, une maison en 2024, les principaux obstacles potentiels sont simplement qu'ils veulent voir ce qui se passera avec les prix des maisons, à 49 pour cent, et avec les taux d'intérêt, à 48 pour cent.

« Plus du quart… de ces répondants ne sont pas sûrs d'avoir suffisamment d'épargne, en particulier ceux qui résident en Colombie-Britannique… au Canada atlantique… et en Ontario. »

Le sondage a été mené dans les deux langues officielles du Canada du 14 au 18 décembre 2023 auprès d'un échantillon représentatif de 1 508 Canadiens membres du Forum Angus Reid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Messi The Best, Obi Mikel en panne d’arguments s’enfuit en pleine interview (VIDEO)

    Soleure : coup de chapeau au cinéma d’animation