in

La guerre en Israël continue de faire des victimes civiles alors que le bilan à Gaza atteint 27 840 personnes

Le bilan palestinien de l'offensive meurtrière israélienne sur Gaza s'est alourdi à 27 840, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.

Un communiqué du ministère indique que 67 317 autres personnes ont également été blessées dans cette attaque aveugle en cours.

« Les attaques israéliennes ont fait 130 morts et 170 autres blessés au cours des dernières 24 heures », indique le communiqué.

« De nombreuses personnes sont encore coincées sous les décombres et sur les routes et les sauveteurs ne peuvent pas les atteindre », ajoute le communiqué.

Les bombardements israéliens se sont poursuivis pendant la nuit à Khan Younis et à Deir al-Balah, dans le centre de Gaza, tuant un journaliste de la télévision palestinienne, Nafez Abdel-Jawwad, et son fils.

Israël a pilonné la bande de Gaza depuis l'incursion du Hamas le 7 octobre, qui a tué près de 1 140 personnes.

Environ 85 % des habitants de Gaza ont été déplacés par l'attaque israélienne, alors qu'ils souffrent tous d'insécurité alimentaire, selon l'ONU.

Des centaines de milliers de personnes vivent sans abri et moins de la moitié des camions humanitaires entrent sur le territoire par rapport à avant le début du conflit.

Augmentation du bilan en Cisjordanie

Le bilan des morts palestiniens en Cisjordanie occupée a également continué de grimper, avec au moins quatre personnes tuées en 24 heures, ont indiqué jeudi des sources locales.

Mohamed Khalil Barghouthi est décédé jeudi des suites de blessures causées par des tirs de l'armée israélienne en Cisjordanie occupée, selon l'agence de presse WAFA.

Barghouthi a été blessé il y a deux semaines lors d'affrontements avec les forces israéliennes dans la ville de Kafr Ein, au nord-ouest de Ramallah, et a succombé à ses blessures jeudi, a ajouté l'agence. Le ministère de la Santé n'a pas encore confirmé le décès.

Trois autres Palestiniens ont été tués lors d'une opération de l'armée israélienne mercredi, selon des informations.

Les Forces de défense israéliennes (FDI) ont accusé l'un des hommes d'être impliqué dans des activités terroristes. Les deux autres personnes ont été tuées alors qu'elles tentaient de s'enfuir. Les affirmations de l'armée n'ont pas pu être vérifiées de manière indépendante dans un premier temps.

L'armée israélienne a également tiré des roquettes sur une maison, selon le ministère palestinien de la Santé à Ramallah. Les autorités ont fait état de deux décès.

Le parti Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas en Cisjordanie a déclaré que les trois victimes étaient des membres des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa. L'un des hommes aurait été un commandant.

Une grève générale a été déclenchée jeudi à Tulkarem.

La situation en Cisjordanie s'est considérablement détériorée depuis le début de la guerre israélienne contre la bande de Gaza.

Selon le ministère de la Santé, environ 370 Palestiniens ont été tués depuis en Cisjordanie.

L'armée israélienne ou les militants des colons israéliens ont tué plus de 60 Palestiniens en Cisjordanie occupée depuis le début de l'année.

Le bulletin d'information quotidien de Sabah

Tenez-vous au courant de ce qui se passe en Turquie, dans sa région et dans le monde.


Vous pouvez vous désabonner à tout moment. En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de confidentialité. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Ninho récidive et remplit sa seconde date au Stade de France en deux heures

15 meilleurs épisodes télévisés de tous les temps pour la Saint-Valentin