in

Pénurie de soignants de longue durée: une étude veut revaloriser le travail relationnel

Cette intensification du travail en fonction d’objectifs de «production» mène les soignants à l’épuisement émotionnel et psychique et a aussi un impact négatif sur les résidents. Trois cents à 400 soignants quittent la profession chaque mois. D’ici 2040, le nombre de personnes de plus de 80 ans augmentera de 88% et 35 000 postes supplémentaires seront…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR www.letemps.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Le Capitole de Lausanne rénové et agrandi officiellement inauguré

la consommation d’une drogue légalisée par le parlement du pays