in

« C’est tout le problème », Samuel Eto’o révèle la base de ses difficultés à la FECAFOOT

Le président de la Fédération camerounaise de Football (FECAFOOT), Samuel Eto’o, s’est lâché ce mercredi dans un entretien avec France 24. Chahuté de tous les côtés depuis qu’il est à la tête de cette institution, le grand 9 camerounais a pointé la base de toutes ces difficultés.

Au Cameroun, Samuel Eto’o est un nom qui résonne comme un coup de tonnerre. Véritable légende du football dans le pays, le quadruple Ballon d’Or africain est une véritable star dans son pays, tout comme l’est un certain Didier Drogba, intouchable en Côte d’Ivoire. Meilleur buteur des Lions Indomptables (56 buts en 118 sélections), l’ex-footballeur passé par le FC Barcelone ou l’Inter Milan s’est reconverti en tant que dirigeant sportif en fin d’année 2021. Élu à la tête de la FECAFOOT, Eto’o arrivait en tant que grand sauveur de la situation. En deux ans de mandat, le bilan reste mitigé avec de cuisants échecs avec la sélection nationale et surtout d’immenses polémiques et plaintes à son encontre.

"C'est tout le problème", Samuel Eto'o révèle la base de ses difficultés à la FECAFOOT

Après la CAN 2023, jouée en Côte d’Ivoire du 13 janvier au 11 février dernier, l’ancien avant-centre de Chelsea n’est pas sorti d’affaire. Dans une nouvelle querelle avec son ancien coéquipier Geremi NJITAP, président du syndicat des footballeurs du Cameroun, Samuel Eto’o s’est lâché. Après avoir annoncé saisir la CAF pour rétablir la vérité sur le conflit qui ne cesse d’entacher son image, le grand neuf s’est confié à la chaîne française France 24. Dans un long entretien, le président de la FECAFOOT est revenu sur la débâcle des Lions Indomptables à la récente Coupe d’Afrique.

« On me prête l’intention de devenir chef d’État »

"C'est tout le problème", Samuel Eto'o révèle la base de ses difficultés à la FECAFOOT"C'est tout le problème", Samuel Eto'o révèle la base de ses difficultés à la FECAFOOT

Après avoir annoncé le départ de Rigobert Song de son poste de sélectionneur et les modalités pour le recrutement du nouveau patron de la sélection, Samuel Eto’o n’a pas manqué de désigner ce qui lui vaut autant de « coups bas » à la fédération. « La majorité des problèmes que je rencontre, c’est parce qu’on me prête l’intention de devenir chef d’État au Cameroun, » a-t-il d’abord lâché avant d’ajouter : « Aujourd’hui, j’ai tellement de choses à faire que ce n’est pas quelque chose qui traverse mon esprit. » En clair, le poste de chef de l’État qu’occupe Paul Biya depuis plus de 40 ans n’est pas un objectif pour l’ancien buteur du Barça (130 buts en 190 matchs).

Comme pour dire, « laissez-moi travailler », Samuel Eto’o confie qu’il est du côté du chef de l’État dans ses projets. Ceci, même après la sortie fracassante du président de 91 ans qui critiquait la gestion des choses à la FECAFOOT. « J’ai apporté mon soutien à Son Excellence Monsieur Paul Biya en 2018 pour des raisons qui m’étaient propres. L’élection (2025, ndlr) approche. Laissez la arriver et je me prononcerai. Vous savez que jusqu’à preuve du contraire, j’accompagne et j’ai toujours accompagné le Président Paul Biya. »

Eto’o sort les griffes

Le message est passé. Reste seulement à savoir si cette sortie apaisera les tensions. Une chose est sûre, personne ne peut refuser le fait que les prochains mois de Samuel Eto’o à la tête de la Fédération Camerounaise de Football seront très suivis comme au début. Celui qui admet être en froid avec le ministre des sports, mais bien avec le secrétaire général de la présidence de la République, compte désormais aller au terme de son mandat puisqu’il est soutenu par ses collègues de la FECAFOOT.

« J’irai au terme de mon mandat parce que ceux qui m’accompagnent dans ce projet ont estimé que nous étions en train de bien faire les choses malgré quelques contre-performances, » a-t-il entonné dans l’échange avec France 24. Peu importe ce qui se passe au niveau de la FECAFOOT ou de la présidence, l’important pour la population camerounaise est le réveil des Lions Indomptables puisque de grandes échéances sportives arrivent très rapidement après la débâcle de la CAN 2023.

Que pensez-vous de la sortie de Samuel Eto’o sur la présidence?

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Deuxième partie, une expérience théâtrale épique

Vaud nomme deux délégués et cherche des petites parcelles