in

Un enfant de 9 ans appelle les gendarmes parce que sa mère est étranglée par son compagnon

Le 27 mars, les gendarmes ont reçu l’appel d’un enfant de 9 ans parce que sa mère était étranglée par son compagnon.

Les forces de l’ordre se sont rendues au domicile familial situé à Imphy, dans la Nièvre. Elles ont sonné pendant 10 minutes. Personne n’a répondu.

Les militaires ont alors fait le tour de l’immeuble et le petit garçon a confirmé par une fenêtre, qu’il y a bien eu des violences.

Les gendarmes ont alors pénétré dans les lieux. Ils ont dû menacer le suspect avec un taser pour qu’il se laisser menotter. Les tests d’alcoolémie ont révélé qu’il avait 2,28 g d’alcool dans le sang.

L’homme avait consommé cinq bières et un litre et demi de rosé dans la journée. Quand sa compagne est rentrée du travail, il l’a giflée et serrée le cou.

A la barre du Tribunal, la mère a minimisé les déclarations de son fils. Le prévenu était déjà bien connu des services de police. C’est la septième fois qu’il était placé en garde à vue pour violences conjugales.

Il a été condamné mardi à deux ans de prison ferme et une interdiction de contact pendant trois ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Essonne : une nounou de 38 ans secoue à mort une fillette de 5 mois

    La population suisse a augmenté de 1,6% en 2023, une hausse inédite depuis les années 1960