Laminute.info: site d'actualité générale

Malgré un record sur le S&P 500, Wall Street reste prudente après le sommet Trump-Xi

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

A Wall Street, l’indice S&P 500 a battu un record à la clôture lundi, bien que la Bourse dans son ensemble soit restée très prudente sur le bilan à tirer de la rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l’indice élargi S&P 500 a avancé de 0,77% à 2.964,33 points.

L’indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,44%, à 26.717,43 points.

L’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 1,06%, à 8.091,16 points.

« C’est une très bonne chose d’entendre que la crainte s’est dissipée à court terme », a réagi Nate Thooft de Manulife AM. « Mais l’incertitude est toujours très présente. »

Les présidents Donald Trump et Xi Jinping ont évité le pire en décrétant samedi une trêve dans leur guerre commerciale, à l’issue d’une rencontre des deux hommes en marge d’un G20 à Osaka.

  • Huawei –

Sensibles à la bonne santé de l’économie internationale, les valeurs technologiques ont été à l’honneur: Amazon a pris 1,51%, Alphabet 1,58%, et Microsoft 1,28%. Les valeurs chinoises cotées à Wall Street également: JD.com a gagné 2,97% et Alibaba 3,30%.

Sensible au commerce entre les deux pays, Caterpillar a pris 0,23%.

Les fabricants américains de semi-conducteurs ont avancé également, Nvidia prenant 1,18% et Micron Technology 3,94%, bien loin toutefois de leurs plus hauts en cours de séance.

Ces valeurs ont été particulièrement ragaillardies par l’assouplissement de la position de l’administration Trump quant à sa décision récente d’interdire aux sociétés américaines de vendre des composants technologiques à l’équipementier chinois Huawei.

Mais peu de détails ont été donnés sur ce sujet, et pas davantage sur le reste. « Il n’y a aucune date précise quant aux prochaines négociations et aucun point d’accord sur les sujets qui fâchent », a estimé Nate Thooft, expliquant selon lui des gains moins conséquents à la clôture.

La prudence a également été observée à Wall Street après la publication en cours de séance d’un indicateur américain sur l’activité du secteur manufacturier. Sa croissance a encore ralenti en juin pour atteindre son plus bas niveau depuis octobre 2016.

Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt à dix ans sur la dette américaine avançait, à 2,03% contre 2,00% vendredi à la clôture.

Parmi les autres valeurs du jour, Apple a gagné 1,83%. Aidée, tout comme la plupart des valeurs du secteur technologique, par les développements positifs autour de la guerre commerciale, la marque à la pomme a en outre décidé de transférer la production d’un de ses modèles d’ordinateurs, le nouveau Mac Pro, des Etats-Unis vers la Chine, a rapporté vendredi le Wall Street Journal.

Berkshire Hathaway a pris 0,68%. Le milliardaire américain Warren Buffett, quatrième fortune mondiale, va céder l’équivalent de 3,6 milliards de dollars d’actions de sa holding à cinq fondations caritatives, dont celle de Bill et Melinda Gates, a indiqué le groupe lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus