Un équipage américano-russe décolle pour la Station spatiale internationale

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

MOSCOU –
Une équipe spatiale américano-russe a décollé jeudi vers la Station spatiale internationale après une quarantaine serrée au milieu de la pandémie de coronavirus.

L'astronaute de la NASA Chris Cassidy et Anatoly Ivanishin de Roscosmos et Ivan Vagner ont décollé comme prévu à 13h05. (0805 GMT, 4 h 05 HAE) depuis le cosmodrome de Baïkonour, exploité par la Russie, au Kazakhstan. Leur vaisseau spatial Soyouz MS-16 devrait accoster à la station six heures plus tard.

Les responsables spatiaux russes ont pris des précautions supplémentaires pour protéger l'équipage pendant la formation et les préparatifs avant le vol, car l'épidémie de coronavirus a balayé le monde.

S'adressant aux journalistes mercredi dans un lien vidéo depuis Baïkonour, Cassidy a déclaré que l'équipage était en "quarantaine très stricte" depuis un mois et qu'il était en bonne santé.

"Nous nous sentons tous fantastiques", a-t-il déclaré.

Cassidy a souligné que normalement ils parleraient à beaucoup de gens lors de la conférence de presse de la veille du lancement, mais parlaient plutôt aux caméras à cause de la pandémie.

"De toute évidence, nous aimerions avoir nos familles ici avec nous, mais c'est ce que nous comprenons que nous devons faire pour être en sécurité", a déclaré Cassidy. "Le monde entier est également touché par la même crise."

L'épouse de Cassidy, Peggy, était revenue aux États-Unis du centre de formation des cosmonautes russes de Star City à l'extérieur de Moscou quelques jours avant le départ de l'équipage pour Baïkonour.

Le commandant Anatoly Ivanishin a également noté que des mesures supplémentaires avaient été prises pour maintenir l'équipage en bonne santé et en sécurité avant le lancement, ajoutant qu'aucun membre de l'équipage n'avait d'invité – ni famille ni amis.

"Nous sommes complètement isolés à ce stade final de l'entraînement", a déclaré Ivanishin.

Le directeur de Roscosmos, Dmitry Rogozin, a déclaré plus tôt cette semaine que neuf employés de la société d'État avaient été testés positifs pour le coronavirus. Roscosmos, qui contrôle un vaste réseau d'usines de production et d'installations de lancement, compte environ 200 000 employés, a déclaré Rogozin.

Dans le cadre de précautions supplémentaires, Roscosmos a interdit aux journalistes de couvrir le lancement contrairement à la pratique habituelle.

Ivanishin et Vagner s'étaient entraînés comme remplaçants pour les deux autres Russes et n'ont été choisis pour le vol qu'en février après qu'un membre de l'équipage russe d'origine eut été blessé à l'œil.

En conséquence, aucun des vêtements ne les attend à la station spatiale. Ivanishin a déclaré qu'ils prendraient des vêtements avec eux sur le Soyouz, et que le prochain navire de ravitaillement russe en livrerait plus plus tard.

La mission est le troisième vol spatial pour Cassidy et Ivanishin, et le premier pour Vagner.

La Station spatiale internationale est actuellement exploitée par les astronautes russes Oleg Skripochka et de la NASA Jessica Meir et Andrew Morgan, qui doivent retourner sur Terre le 17 avril.

Marcia Dunn a signalé à Cap Canaveral, en Floride.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available