Les incendies de forêt font rage près de la centrale nucléaire de Chornobyl

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

KYIV, UKRAINE –
Les incendies de forêt ont fait rage mardi dans la zone contaminée près de la centrale nucléaire de Chornobyl, mais les responsables ont insisté sur le fait qu'il n'y avait pas de menace radiologique.

Des centaines de pompiers soutenus par des avions luttent contre plusieurs incendies de forêt autour de Chornobyl depuis la semaine dernière. Ils ont réussi à contenir les incendies initiaux, mais de nouveaux incendies font maintenant rage près de l'usine désaffectée.

Volodymyr Demchuk, du service d'urgence ukrainien, a insisté pour que la situation soit sous contrôle.

"Il n'y a aucune menace pour la centrale nucléaire de Chornobyl, le stockage de combustible usé ou d'autres installations critiques", a-t-il déclaré.

Le service d'urgence a déclaré que les niveaux de rayonnement dans la capitale, Kiev, à environ 100 kilomètres (60 miles) au sud de l'usine, étaient conformes aux normes.

Les militants ont cependant averti que les incendies se rapprochaient dangereusement des installations de stockage des déchets.

Yaroslav Yemelyanenko, membre du conseil public de l'agence d'État en charge de la zone fermée autour de l'usine, a déclaré qu'un incendie faisait rage à moins de 2 kilomètres (environ 1,2 mile) de l'un des dépôts de déchets radioactifs.

"La situation est critique", a-t-il déclaré sur Facebook.

La semaine dernière, des responsables ont déclaré avoir retrouvé une personne soupçonnée d'avoir déclenché l'incendie en mettant le feu à de l'herbe sèche dans la région. L'homme de 27 ans a déclaré qu'il avait brûlé de l'herbe "pour le plaisir" et qu'il n'avait pas réussi à éteindre le feu lorsque le vent l'avait fait s'étendre rapidement.

Lundi, la police a déclaré qu'un autre résident local avait brûlé des déchets et incendié accidentellement de l'herbe sèche, déclenchant un autre incendie de forêt dévastateur. Ils ont dit qu'il n'avait pas signalé l'incendie aux autorités.

La zone d'exclusion de 2 600 kilomètres carrés (1 000 milles carrés) de Chornobyl a été établie après la catastrophe d'avril 1986 à l'usine qui a envoyé un nuage de retombées radioactives sur une grande partie de l'Europe. La zone est en grande partie dépeuplée, bien qu'environ 200 personnes soient restées malgré l'ordre de partir.

Des incendies dans la région se sont produits régulièrement. Ils commencent souvent lorsque les résidents mettent le feu à l'herbe sèche au début du printemps – une pratique répandue en Ukraine, en Russie et dans certains autres pays ex-soviétiques qui conduit souvent à des incendies de forêt dévastateurs.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available