à un pas du titre, le Bayern manifeste contre le racisme

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Bayern Munich, vainqueur 4-2 à Leverkusen, a fait un nouveau pas vers le titre de champion d’Allemagne samedi, et manifesté son opposition au racisme dans le contexte de l’affaire Floyd, tout comme son dauphin Dortmund, qui a battu 1-0 le Hertha Berlin en début de soirée.

Les joueurs des deux équipes les plus riches et les plus titrées du football allemand sont arrivés à l’échauffement de cette 30e journée avec des t-shirts évoquant le mouvement de protestation mondiale provoqué par le décès de George Floyd, un homme noir tué par la police lors d’une interpellation fin mai à Minneapolis aux Etats-Unis.

« Carton rouge au racisme », proclamaient les poitrines des stars du Bayern, qui ont ensuite joué avec un brassard portant l’inscription « BlackLivesMatter » (Les vies noires comptent »).

« C’est un message très clair du club », a expliqué l’entraîneur Hansi Flick, « il est extrêmement important dans la situation actuelle d’attirer l’attention là-dessus. De nos jours, on ne devrait plus avoir à en parler, mais ce n’est malheureusement pas le cas, parce qu’il y a encore beaucoup d’idiots qui réagissent autrement ».

– « No Justice, No Peace » –

Dortmund, qui jouait à domicile et toujours à huis clos contre le Hertha Berlin, s’est lui échauffé avec des t-shirts noirs portant deux inscriptions: « No Justice, No Peace », un slogan des manifestants aux Etats-Unis, et les mots « Black, White, Yellow, Red » barrés et soulignés du mot « Human ».

Avant le coup d’envoi, les joueurs de Dortmund et du Hertha se sont rassemblés autour du rond central pour observer une minute de silence un genou à terre, imitant le geste désormais symbolique du joueur de NFL (Ligue de football américain) Colin Kaepernick, porte-voix des protestations aux Etats-Unis contre les violences policières.

La semaine dernière et ce week-end encore, des joueurs d’autres équipes ont fait des gestes à titre personnel en hommage à George Floyd.

Sur le plan sportif, la route du titre se transforme en autoroute pour le Bayern Munich, qui a surclassé Leverkusen pour conserver son avance de sept points sur Dortmund, à quatre journées de la fin.

Le Borussia, qui a laborieusement battu le Hertha Berlin (1-0, Emre Can 58e) s’offre avec 63 points une marge de sécurité sur ses poursuivants, qui ont tous trébuché ce week-end: Leipzig (59 pts) a été tenu en échec à domicile par la lanterne rouge Paderborn (1-1), Mönchengladbach et Leverkusen (56 pts chacun) ont perdu, respectivement à Fribourg (1-0) et contre le Bayern (4-2).

– Pas de fête à Munich –

Même si la mairie de Munich a interdit par avance la traditionnelle présentation du trophée à la foule depuis le balcon de l’Hôtel de ville, en raison des mesures de lutte contre le coronavirus, le « Rekordmeister » file droit vers son huitième titre consécutif, le 30e au total, qui pourrait être acquis dès le week-end prochain.

Après l’ouverture du score pour Leverkusen par Lucas Alario (9e), les Bavarois ont répliqué par Kingsley Coman (1-1, 27e), Leon Goretzka (2-1, 42e), Serge Gnabry (3-1, 45e) et Robert Lewandowski (4-1, 66e).

En toute fin de match, le jeune Florian Wirtz, international U17, a réduit le score (4-2, 89e), devenant le plus jeune buteur de l’histoire de la Bundesliga, à 17 ans et 34 jours.

Au classement des buteurs, le Polonais du Bayern Lewandowski a marqué son 30e but cette saison en championnat, égalant son record personnel. Il lui reste quatre rencontres pour le battre, mais la barre des 40 buts, le record historique du « Bomber » Gerd Müller, établi en 1971-72, semble hors de portée.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available