Suisse: La Chaux-de-Fonds veut être «une destination rêvée» cet été

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Après l’affaire du faux troll en début d’année, où la ville n’avait pas pu casser les préjugés, La Chaux-de-Fonds (NE) lance une campagne de promotion. Avec son label Unesco, la ville s’est alliée au Locle pour attirer notamment les Alémaniques.

Inscrites depuis juin 2009 au patrimoine UNESCO pour leur urbanisme particulier lié au patrimoine horloger, les deux villes des Montagnes neuchâteloises aimeraient attirer des touristes suisses cet été «et se poser comme une destination rêvée», peut-on lire dans le communiqué. Dès vendredi, la Fondation pour la mise en valeur du site inscrit lance une grande campagne publicitaire.

Opération de séduction

Elle veut rappeler, via un spot TV et des publications dans de grands titres nationaux, que la région située à 1000m est un paradis de la randonnée, du pic-nic et du VTT, avec de multiples attractions que la région. L’opération de séduction s’appuie notamment sur le double champion du monde de VTT, le Chaux-de-Fonnier Alexandre Balmer.

Les touristes qui se rendront dans la région, tout comme les locaux, pourront participer à un concours de photos et au défi du meilleur blog de l’été. Des vols au-dessus de l’urbanisme horloger au départ de l’aéroport régional des Eplatures seront notamment à gagner.

Le 27 juin, pour le jour du 11e anniversaire de l’inscription à l’UNESCO, La Chaux-de-Fonds va inaugurer, en première romande, un parcours d’orientation urbain. De son côté, Le Locle propose notamment des balades commentées en trois langues, via des QR codes à scanner, sur l’urbanisme horloger, des horlogers célèbres ou encore l’histoire de la ville.

Tordre le cou aux clichés

En début d’année, La Chaux-de-Fonds avait lancé une campagne de promotion décalée. Un faux troll informatique avait distillé sur les comptes des réseaux sociaux de la Ville des informations pour se moquer des préjugés et tordre le cou aux clichés sur la Métropole horlogère.

Cette opération avait fait grand bruit et pas vraiment positivement. Elle avait finalement été arrêtée prématurément et suscité un vif débat devant le législatif de la commune.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus