le public massivement présent à la réouverture des stades en Nouvelle-Zélande

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Plus de 20.000 spectateurs… Le rugby professionnel a fêté son grand retour dans un stade avec la présence d’un public nombreux à Dunedin, à l’extrême sud de la Nouvelle-Zélande, pour assister samedi au succès de la franchise locale des Otago Highlanders sur les Waikato Chiefs.

Alors que de nombreuses compétitions sont disputées à huis clos, cette rencontre est le premier événement sportif majeur dans le monde à avoir eu lieu avec un public autorisé à venir sans restriction remplir les gradins d’un stade depuis le début de l’épidémie de coronavirus à la mi-mars.

La fête a été belle et le suspense au rendez-vous: à une minute de la fin, Bryn Gatland, entré en jeu quelques minutes plus tôt, a offert d’un drop la victoire sur le fil aux Highlanders 28 à 27.

Cette rencontre a inauguré le Super Rugby Aotearoa, une version du Super Rugby « confinée » à la Nouvelle-Zélande, mettant aux prises les cinq franchises locales du Super rugby, la compétition annuelle réunissant habituellement des équipes des quatre grandes nations de l’hémisphère Sud –Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Australie et Argentine–.

-Avec les félicitations de Carter-

Ce grand retour a été salué par l’une des grandes stars du rugby néo-zélandais, l’ouvreur Dan Carter, double champion du monde (2011, 2015): « Bravo la Nouvelle-Zélande. Du sport professionnel en direct il y a seulement quelques minutes », a-t-il tweeté juste après le coup de sifflet final.

De nombreuses compétitions sportives avaient déjà repris avant ce Super Rugby Aotearoa, mais à huis clos ou avec un nombre limité de spectateurs.

Les spectateurs ont apprécié de retrouver le chemin du stade, en Nouvelle-Zélande, pays de 5 millions d’habitants largement épargné par la pandémie (22 décès) et qui a levé lundi les dernières restrictions.

« C’est tellement bon d’être ici. C’est la première fois que je viens voir un match de rugby », a lancé Pauline, soulignant que, peu importe le sport, elle savoure l’ivresse de prendre de nouveau un bain de foule.

« Regarder du rugby en direct avec une foule dans le stade est quelque chose que je ne pensais pas voir de sitôt », a tweeté Kaunda Ntunja, commentateur d’une télévision sud-africaine.

Sur le terrain, le spectacle a été à la hauteur de l’événement. Avec un joli clin d’oeil à la fin du match: Bryn Gatland a offert la victoire aux Highlanders aux dépens des Chiefs, dont l’entraîneur est son… père, Warren, ancien sélectionneur du XV du pays de Galles et des Lions Britanniques.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus