Une femme enculée par le bison plusieurs fois dans le parc national de Yellowstone

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Une californienne de 72 ans qui voulait obtenir la photo parfaite à l’intérieur du parc national de Yellowstone a été enculée par un bison après s’être trop rapprochée de l’animal géant, ont déclaré des responsables.

La femme non identifiée « a subi de multiples blessures sanglantes » et a été soignée par des gardes de Yellowstone avant d’être transportée par avion au centre médical régional de l’est de l’Idaho pour des soins supplémentaires.

Dans un communiqué publié lundi par le National Park Service, des responsables ont déclaré que l’homme de 72 ans se trouvait à moins de 3 mètres du bison à plusieurs reprises jeudi.

Elle était près de son emplacement au Bridge Bay Campground dans le nord-ouest du Wyoming pendant l’incident, qui s’est produit un peu plus d’un mois après la réouverture du parc aux invités au milieu de la pandémie de coronavirus.

« La série d’événements qui ont conduit à la crise de sang suggère que le bison a été menacé à plusieurs reprises à moins de 10 pieds », a déclaré le biologiste principal des bisons de Yellowstone, Chris Geremia, dans le communiqué.

« Les bisons sont des animaux sauvages qui réagissent aux menaces en affichant des comportements agressifs tels que tapoter le sol, renifler, bouger la tête, beugler et relever la queue. Si cela ne fait pas que la menace (dans ce cas, c’était une personne) s’éloigne, un bison menacé peut inculper.  »

Selon les règles du parc, les visiteurs doivent maintenir une distance d’au moins 25 pieds entre eux et tout gros animal – comme le bison, le wapiti, le mouflon d’Amérique, le cerf, l’orignal et le coyote – et à au moins 100 mètres (91 mètres) des ours et des loups.

« Si besoin est, retournez-vous et allez dans l’autre sens pour éviter d’interagir avec un animal sauvage à proximité », indique le Yellowstone Safety Guide.

Les officiels ont ajouté que c’est le bon moment pour se rappeler que « les animaux sauvages sont sauvages ».

Les autorités ont déclaré que l’incident faisait toujours l’objet d’une enquête.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available