Technologie

Plus de la moitié des Canadiens interrogés disent avoir subi un cybercrime

TORONTO – Selon un nouveau sondage, plus de la moitié des Canadiens interrogés ont déclaré avoir été la victime ou la cible d’un cybercrime.

Un rapport du Cybersecure Policy Exchange de l’Université Ryerson à Toronto a révélé que 57% des répondants à un sondage en ligne en mai avaient rencontré au moins un cybercrime.

Les résultats de l’enquête Pollara auprès de 2000 personnes ont été publiés jeudi dans le cadre d’un effort pour stimuler un débat national sur la cybersécurité et la vie privée.

« Nous avons besoin de politiques nationales urgentes qui protègent notre sécurité et notre confidentialité numérique, tout en garantissant l’égalité d’accès pour tous », a déclaré Charles Finlay, l’un des auteurs du rapport, dans un communiqué.

Finlay, ancien directeur des politiques au ministère du Développement économique de l’Ontario, est actuellement directeur exécutif d’un centre Ryerson pour l’innovation en cybersécurité.

Parmi les cinq formes de cybercriminalité répertoriées dans l’enquête Pollara, la plus fréquemment signalée était un logiciel nuisible tel qu’un virus (31%) ou un ransomware (8%).

En outre, 28% ont déclaré que leurs informations personnelles avaient été révélées par une violation de données, 22% avaient un compte en ligne piraté et 13% avaient été trompés par un e-mail ou un site Web trompeur.

Selon les normes généralement acceptées de l’industrie du sondage, les sondages en ligne ne peuvent se voir attribuer une marge d’erreur car ils n’échantillonnent pas la population au hasard.

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 9 juillet 2020.

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.