Sports

PSG-OM dès septembre, Marseille-Saint-Etienne en ouverture

Marseille contre Saint-Etienne pour commencer, PSG-OM dès la troisième journée: la saison 2020-2021 de Ligue 1, retardée par la pandémie de coronavirus, offrira rapidement de belles affiches aux supporters sevrés, avec une ouverture entre clubs historiques, puis, mi-septembre, l’habituel Classique au goût de Ligue des champions.

Dévoilé jeudi par la Ligue de football professionnel (LFP), le calendrier des rencontres du Championnat de France version 2020-2021 s’annonce corsé d’entrée pour l’Olympique de Marseille, qualifié pour la prochaine édition de la Ligue des champions qui débutera en octobre.

Dès le premier week-end de L1, celui du 22 août, les Marseillais devront négocier une affiche contre Saint-Etienne. Et surtout, deux journées plus tard, un duel au sommet face au Paris SG, qui précédera la réception de Lille (4e journée) puis un déplacement brûlant à Lyon (6e journée).

Ce premier Classique de la saison entre les hommes d’André Villas-Boas, probants deuxièmes de l’édition 2019-2020 écourtée, et ceux de Thomas Tuchel, champions en titre qui sortiront un été chargé entre matches amicaux, finales de Coupes nationales (24 et 31 juillet) et tournoi final de la Ligue des champions, est programmé dès le 13 septembre. Soit juste après la première trêve internationale prévue après seulement… deux journées de championnat. Les deux clubs se retrouveront pour la seconde manche au stade Vélodrome le 7 février, la fin de saison étant programmée le 23 mai, avant l’Euro-2020 reprogrammé à l’été 2021 (11 juin-11 juillet 2021).

– Saison dense –

C’est l’une des particularités de cet exercice 2020-21, perturbé par le coronavirus: le Championnat reprend tard – deux semaines après la date prévue – et il sera condensé, avec cinq journées programmées en milieu de semaine, très peu de dates de repli en cas de reports et une trêve de fin d’année très courte.

Il n’en sera que plus dense pour le PSG et Lyon, qui auront tous deux repris la compétition dès la fin juillet avec les finales de Coupes et la Ligue des champions. La première journée de Ligue 1 coïncidera d’ailleurs avec la finale de C1, prévue le dimanche 23 août (21h00) à Lisbonne, ce qui laisse une incertitude sur sa programmation.

Ainsi, les matches d’ouverture du PSG (contre Metz) et de Lyon (à Montpellier) seront reportés si l’un de ces deux clubs se hisse en finale de la plus grande compétition européenne. Par ailleurs, certains horaires devront être modifiés lors de cette première journée pour ne pas chevaucher cette finale européenne, ou celle de la Ligue Europa, prévue elle le vendredi 21 août à 21h00 à Cologne.

Autres grands rendez-vous de la saison, le premier derby Saint-Etienne – Lyon aura lieu le 8 novembre, et le tant attendu derby du Nord entre Lille et le promu Lens est programmé dès le week-end du 18 octobre au stade Bollaert. En Ligue 2, qui débute le 22 août et se termine le 15 mai, le duel des ambitieux entre Amiens et Toulouse est prévu lors du weekend du 31 octobre.

– Combien de supporters au stade ? –

Le téléspectateur devra se faire aux nouveaux horaires de la saison, puisque la L1 va adopter une nouvelle programmation: la journée type doit débuter par un match le vendredi soir sur Téléfoot, la nouvelle chaîne du groupe Mediapro (21h00), suivi de deux autres le samedi (à 17h00 sur Téléfoot et 21h00 sur Canal+).

C’est le dimanche que se joueront la majorité des rencontres, à 13h00 (1 match, Téléfoot), 15h00 (4 matches, Téléfoot), 17h00 (1 match, Canal+) et 21h00 pour la rencontre la plus attendue du week-end sur Téléfoot.

Quant aux spectateurs avides de retrouver les gradins, pourra-t-il retourner au stade ? La jauge maximale est pour l’heure limitée à 5.000 personnes pour un événement de ce type (équipes, officiels, presse, sécurité compris) à partir du 11 juillet, et les autorités n’ont toujours pas annoncé d’assouplissement pour les semaines suivantes.

La Ligue, elle, espère une affluence plus massive: fin juin, elle avait transmis au gouvernement un cahier des charges comprenant deux scénarios, le premier avec un remplissage total des tribunes, le second avec une jauge à hauteur de 30 à 40% de la capacité des stades.

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.