Laminute.info: site d'actualité générale

La police en tenue anti-émeute nettoie le camp «  Occupy City Hall  » de New York

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La police en tenue anti-émeute s’est déplacée tôt mercredi pour débarrasser un campement d’un mois de manifestants et de sans-abri d’un parc près de l’hôtel de ville de New York.

Une ligne d’officiers avec casques et boucliers est entrée dans le parc de la mairie peu avant 4 heures du matin et a forcé les autres personnes qui y campaient à sortir. Au moins sept personnes ont été arrêtées, ont indiqué des responsables.

Les agents se sont déplacés dans le camp, démontant les tentes et autres structures temporaires et les jetant dans des camions à ordures pour être transportés. Les équipes de nettoyage sont arrivées plus tard pour nettoyer les graffitis des bâtiments de la région.

Le campement dans le parc de l’hôtel de ville a commencé à la fin du mois de juin après des semaines de manifestations déclenchées par la mort en mai de George Floyd aux mains de la police de Minneapolis. La manifestation «Occupy City Hall» faisait partie d’un mouvement national «defund the police» cherchant à rediriger les fonds des services de police vers les besoins de la communauté comme le logement et l’éducation.

Les manifestants ont déclaré qu’ils camperaient jusqu’à ce que la ville réduise le budget du département de police de New York (NYPD) de 1 milliard de dollars. Le conseil municipal a répondu en adoptant un budget qui transfère environ 1 milliard de dollars du service de police, mais certains militants ont critiqué les coupes de financement comme étant cosmétiques ou insuffisantes.

Le campement a gonflé à plusieurs centaines de personnes à son apogée, mais a récemment diminué à moins de 100, dont beaucoup sont des sans-abri.

Le maire Bill de Blasio, un démocrate, avait résisté aux appels à faire sortir les manifestants du parc qui jouxte le bâtiment historique où il travaille.

Interrogé à ce sujet mardi, de Blasio a cité «un équilibre que nous trouvons toujours entre le droit de manifester et surtout la sécurité publique». Il a ajouté: « Cette décision sera prise par le NYPD au fur et à mesure que les choses émergeront. Nous examinons la situation tous les jours. Mais encore une fois, je pense que nous examinons les faits spécifiques de ce qui se passe, puis les décisions seront prises au jour le jour. . « 

De Blasio a déclaré mercredi qu’il résisterait à tout effort du président Donald Trump pour envoyer des officiers fédéraux à New York comme le président l’a fait à Portland et a menacé de le faire dans d’autres villes. De Blasio a déclaré sur «Morning Joe» de MSNBC que si Trump envoie des officiers dans la ville, «nous serons immédiatement au tribunal et nous gagnerons».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus