Ukraine: un preneur d’otages arrêté, des passagers de bus libérés indemnes

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La police ukrainienne a déclaré qu’un homme armé qui avait pris des otages dans un bus dans la ville occidentale de Loutsk a été arrêté et que les 13 personnes détenues ont été libérées indemnes.

Le preneur d’otages s’est rendu à la police et a été arrêté mardi soir.

Un homme armé a saisi un bus longue distance et y a pris des personnes en otage dans le nord-ouest de l’Ukraine, lançant une impasse de plus de 12 heures avec la police, ont indiqué les autorités ukrainiennes.

La police a bouclé le centre de Loutsk, une ville située à 400 kilomètres à l’ouest de Kiev. L’assaillant était armé et portait des explosifs, ont-ils déclaré dans un communiqué sur Facebook. Ils ont dit qu’il avait lancé une grenade à main qui n’avait pas explosé sur les officiers et leur avait tiré dessus au moins deux fois pendant le siège toujours en cours.

Les policiers ont eu des entretiens avec l’homme. Il a appelé la police lui-même après avoir pris le contrôle du bus et s’est présenté comme Maksim Plokhoy, a déclaré le vice-ministre de l’Intérieur Anton Gerashchenko sur Facebook.

Dans un compte Telegram qui lui aurait appartenu, Plokhoy a apparemment admis avoir pris des personnes dans le bus en otage, a déclaré que « l’État a toujours été et est toujours le premier terroriste » et a exigé que les hauts responsables ukrainiens publient des déclarations sur leurs pages de médias sociaux en se faisant appeler. les terroristes.

Selon Gerashchenko, la police a identifié l’homme comme étant Maksim Krivosh, un Ukrainien de 44 ans né en Russie. Krivosh aurait été condamné deux fois pour un large éventail d’accusations – vol, fraude, manipulation illégale d’armes – et aurait passé un total de 10 ans derrière les barreaux.

Le ministre de l’Intérieur Arsen Avakov s’est rendu à Loutsk pour superviser les opérations.

Les médias ukrainiens ont rapporté que des coups de feu étaient régulièrement entendus sur les lieux. Il n’était pas immédiatement clair si quelqu’un avait été blessé. Selon certaines informations, Krivosh a tenté de contacter les journalistes par le biais d’otages et de leurs téléphones, exigeant qu’ils fassent passer le mot sur ses demandes et que davantage de journalistes arrivent sur les lieux.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy a déclaré que l’assaillant avait pris le contrôle du bus à 9h25 heure locale (7h25 GMT).

« Des coups de feu ont été entendus, le bus est endommagé », a déclaré Zelenskiy dans un communiqué sur Facebook, ajoutant que des mesures étaient prises pour résoudre la situation sans faire de victimes.

« Je garde le cours des événements sous contrôle personnel », a déclaré Zelenskiy.

Des photos publiées sur les réseaux sociaux montraient un petit bus garé au milieu d’une rue déserte. Deux fenêtres du bus ont été brisées et d’autres fenêtres étaient couvertes de rideaux.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available