hausse de l’insécurité alimentaire en Afrique australe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Près de 45 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire en Afrique australe, conséquence de la sécheresse, des inondations et de l’épidémie de Covid-19, a alerté mardi la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Le nombre de personnes concernées dans les treize pays de la région, a augmenté de 10% en 2020 par rapport à la même période l’année précédente, selon un rapport de la SADC.

« Les conséquences du changement climatique (…), les défis économiques et la pauvreté ont été exacerbés par l’impact dévastateur du Covid-19 », souligne le document.

Les restrictions imposées pour tenter de limiter la propagation du nouveau coronavirus ont gravement affecté l’activité économique des pays de la région, les emplois, ainsi que les transferts d’argent.

« Cela est particulièrement visible dans les classes les plus pauvres des zones urbaines, qui dépendent fortement du secteur informel et des marchés locaux pour subvenir à leurs besoins », note la SADC dans son rapport, ajoutant qu’il « est probable que le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire augmente encore ».

Près de 8,4 millions d’enfants souffriront probablement de malnutrition aiguë dans la région en 2020, 2,3 millions d’entre eux auront besoin d’une prise en charge médicale, met en garde la SADC.

La fermeture des établissements scolaires en mars a durement frappé ceux qui dépendent des repas servis à l’école pour se nourrir, relève le rapport.

L’Afrique du Sud est le pays du continent le plus touché par le Covid-19, avec plus de 450.000 cas, dont 7.067 décès

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus