L’Iran enregistre 235 décès par coronavirus en une seule journée

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’Iran a enregistré un record de 235 décès dus au coronavirus au cours des dernières 24 heures, selon les chiffres officiels du ministère de la Santé publiés mardi.

Le pays a été le plus durement touché par la pandémie de coronavirus au Moyen-Orient, et les infections et les décès au COVID-19 ont fortement augmenté depuis que les restrictions de mouvement ont commencé à être assouplies à la mi-avril.

Le bilan précédent record de morts a été publié le 21 juillet, lorsque le ministère de la Santé a déclaré que 229 personnes étaient décédées.

“Nous avons perdu 235 de nos compatriotes à cause du COVID-19 au cours des dernières 24 heures”, portant le bilan à 16 147, a déclaré la porte-parole du ministère de la Santé Sima Sadat Lari.

Les autorités avaient placé Téhéran parmi 15 des 31 provinces iraniennes désormais en alerte “rouge” sur le virus, a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse télévisée.

“La situation est préoccupante” en Iran, a déclaré Lari, notant que “le nombre d’hospitalisations quotidiennes dans le pays se rapproche du pic de la maladie”, observé en mars.

“Téhéran, la province la plus peuplée, est devenue rouge pour la première fois depuis le premier pic du virus”, a-t-elle dit, appelant à une application stricte des directives sanitaires.

Le rouge est la catégorie la plus élevée sur l’échelle de risque de coronavirus en Iran.

L’Iran se bat pour contenir l’épidémie de coronavirus depuis l’annonce de ses premiers cas le 19 février.

Les décès et les infections liés au virus déclarés en Iran ont rebondi depuis leur creux de plusieurs mois en mai.

Les autorités ont rendu les masques obligatoires dans les espaces publics fermés et ont permis aux provinces les plus durement touchées, y compris Téhéran, de réimposer des restrictions qui avaient été progressivement levées depuis avril pour rouvrir l’économie iranienne frappée par les sanctions.

Le président Hassan Rohani a exhorté samedi les Iraniens à respecter les protocoles de santé et à pratiquer la distanciation sociale lors des prochaines festivités musulmanes.

Le vice-ministre de la Santé Iraj Harirchi, s’exprimant à la télévision publique samedi, a exhorté les gens à ne pas se rendre dans la ville sainte de Mashhad, dans le nord-est du pays, où il a déclaré qu’il y avait eu une augmentation de 300% des cas de COVID-19 sur une période d’un mois.

À la fin de cette semaine, les musulmans du monde entier marqueront la fête de Qurban Bayram, ou Eid al-Adha. Cette année, l’Arabie saoudite limitera le nombre de pèlerins nationaux participant au hajj pour empêcher la propagation du coronavirus.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus