L’Iran dit qu’il a arrêté le chef d’un «  groupe terroriste  » basé aux États-Unis

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’Iran a déclaré samedi avoir arrêté le chef d’un « groupe terroriste » basé aux États-Unis, accusé d’être à l’origine d’un attentat meurtrier de 2008 dans la ville méridionale de Shiraz et d’autres attaques avortées.

Le groupe Tondar « Jamshid Sharmahd, qui dirigeait des opérations armées et de sabotage à l’intérieur de l’Iran, est maintenant entre les mains puissantes » des forces de sécurité iraniennes, a déclaré la télévision d’Etat dans un rapport citant une déclaration du ministère du renseignement.

Vendredi, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que le pays n’ouvrirait pas de pourparlers avec les États-Unis car cela ne profiterait qu’au président Donald Trump, insistant sur le fait que les sanctions américaines avaient échoué.

Les tensions vieilles de plusieurs décennies entre Téhéran et Washington sont montées en flèche au cours de la dernière année, les ennemis jurés semblant à deux reprises au bord de la guerre.

Les tensions s’intensifient depuis 2018, lorsque Trump a retiré les États-Unis d’un accord nucléaire historique et a réimposé unilatéralement des sanctions paralysantes.

« Il ne fait aucun doute que les sanctions sont un crime », a déclaré Khamenei dans un discours télévisé.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus