Le Premier ministre grec Mitsotakis souhaite une réunion d’urgence de l’UE sur la Turquie

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La Grèce souhaite que l’Union européenne organise une réunion d’urgence des ministres des Affaires étrangères, a déclaré mardi le bureau des premiers ministres après que la Turquie a annoncé qu’elle avait repris ses activités de forage en Méditerranée orientale.

« Le ministre des Affaires étrangères (demandera) une réunion d’urgence du Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne », a déclaré le cabinet du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

Mitsotakis a convoqué le conseil de sécurité national du gouvernement après que la Turquie a annoncé que son navire de recherche Oruç Reis reprendrait les forages exploratoires en Méditerranée orientale dans une zone située entre Chypre et la Grèce.

Un haut ministre grec a déclaré que des navires de la marine surveillaient le navire turc.

« Nous sommes en pleine préparation politique et opérationnelle », a déclaré le ministre d’État George Gerapetritis à la télévision publique ERT.

« La plupart de la flotte est prête à être déployée partout où cela est nécessaire », a-t-il déclaré.

Le bureau de Mitsotakis a également déclaré que le Premier ministre s’était entretenu avec le président du Conseil de l’UE, Charles Michel, sur la question et qu’il parlerait plus tard au secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

Ankara a été irrité par un accord signé par la Grèce avec l’Égypte jeudi dernier, délimitant ses frontières maritimes bilatérales et ses zones économiques exclusives (ZEE) pour les droits d’exploitation des ressources. L’année dernière, la Turquie a signé un accord similaire avec le gouvernement libyen soutenu par l’ONU à Tripoli.

L’accord Turquie-Libye a suscité l’indignation en Grèce, en Égypte et à Chypre, qui ont déclaré que l’accord violait leurs droits économiques en Méditerranée.

Le pacte maritime, entré en vigueur le 8 décembre, affirme les droits de la Turquie dans la région face aux forages unilatéraux de l’administration chypriote grecque, précisant que la République turque de Chypre du Nord (RTCN) a également des droits sur les ressources de la région.

La Grèce et la Turquie, alliés et voisins de l’OTAN, sont en désaccord depuis des décennies sur une grande variété de questions, y compris les frontières maritimes, et sont au bord de la guerre à trois reprises depuis le milieu des années 1970.

Les découvertes récentes de gaz naturel et les plans de forage à travers la Méditerranée orientale ont conduit à un pic de tensions.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available