Laminute.info: site d'actualité générale

Israël mène des frappes pendant la nuit contre les positions du Hamas à Gaza au-dessus de ballons incendiaires

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’armée israélienne a déclaré mercredi qu’elle avait mené des frappes pendant la nuit contre des cibles du Hamas dans la bande de Gaza après que des ballons incendiaires aient été lancés à travers la frontière depuis l’enclave palestinienne.

L’armée a déclaré que les frappes étaient des « représailles » pour le lancement de plusieurs ballons depuis l’enclave dirigée par le Hamas ces derniers jours.

Des jets, des hélicoptères d’attaque et des chars ont frappé un certain nombre de cibles du Hamas, notamment « des infrastructures souterraines et des postes d’observation », selon un communiqué.

Les services d’incendie du sud d’Israël ont déclaré que les ballons avaient provoqué 60 incendies mardi seulement, mais n’ont fait état d’aucune victime.

Les explosifs attachés à des ballons et des cerfs-volants sont apparus pour la première fois comme une arme à Gaza lors d’intenses manifestations en 2018.

Mardi, Israël a fermé son passage de marchandises de Kerem Shalom avec la bande de Gaza en réponse aux lancements de ballons.

Le Hamas a dénoncé le bouclage comme une action « agressive » qui montrait « l’insistance d’Israël à assiéger » Gaza, et a averti que cela pourrait aggraver encore la situation humanitaire dans le territoire.

Alors que le point de passage de Kerem Shalom se fermait, le point de passage de Rafah entre Gaza et l’Égypte a ouvert mardi pour la première fois depuis avril.

Le passage de Kerem Shalom est la principale route commerciale de Gaza, vers toutes les entrées à l’exception de l’aide humanitaire et du fioul. Un responsable palestinien qui ne voulait pas être nommé a déclaré à l’Agence Anadolu (AA) que les autorités israéliennes avaient empêché l’entrée de matériaux de construction du côté palestinien.

La circulation dans les deux sens devait être autorisée pendant trois jours, permettant aux Gazaouis de quitter l’enclave pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Le point de passage de Rafah offre à Gaza le seul accès au monde extérieur non contrôlé par Israël.

Le territoire palestinien est sous blocus israélien depuis 2007.

Le Hamas et Israël ont mené trois guerres depuis 2008.

Malgré une trêve l’année dernière, soutenue par les Nations Unies, l’Égypte et le Qatar, les deux parties s’affrontent sporadiquement avec des roquettes, des tirs de mortier ou des ballons incendiaires.

Les analystes palestiniens affirment que les tirs transfrontaliers depuis Gaza sont souvent utilisés comme un outil de négociation pour obtenir le feu vert d’Israël pour l’entrée de l’aide financière qatari sur le territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus