Rennes piétine contre Bordeaux, à quatre jours de la C1

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Malmenés sur la scène européenne et ralentis en championnat, les Rennais n’ont pas réussi à se relancer vendredi face à Bordeaux, s’inclinant sur un but d’Hatem Ben Arfa, le premier en 18 mois pour l’ancien Rennais.

A quatre jours d’une revanche essentielle contre Chelsea en Ligue des champions, les Bretons, qui ont touché deux fois les montants vendredi soir, voient ainsi leur place sur le podium de plus en plus menacée, avec six équipes susceptibles de leur passer devant ce week-end.

Toutes compétitions confondues, c’est la troisième défaite d’affilée sans aucun but marqué pour les hommes de Julien Stéphan, l’entraîneur qui avait laissé son métronome Steven Nzonzi sur le banc mais qui a relancé Mbaye Niang en fin de match. Revenu au bercail après ses tentatives manquées de transfert, l’attaquant sénégalais n’avait plus joué depuis août.

« Je suis un peu inquiet, forcément », a déclaré Stéphan. « Je ne suis pas abattu non plus parce qu’on a la force pour trouver les solutions (…). On va travailler comme des acharnés », a-t-il promis.

Le match a pourtant commencé avec un petit frisson pour les Rennais avec une superbe ouverture de Serhou Guirassy pour Flavien Tait, dont la frappe n’a pas posé de problème à Benoît Costil, l’ancien gardien rennais (2e).

Mais les Bordelais ont ensuite pris la maîtrise du jeu, avec une défense haute et bien en place qui a empêché les locaux de ressortir les ballons et de mener leurs combinaisons en attaque, pour leur 7e « clean sheet » de la saison.

Peu à peu, ils ont réussi à trouver des espaces dans la défense rennaise, à l’image de Mehdi Zarkane, qui a eu tout le temps d’armer une frappe bien captée par Alfred Gomis (35e).

Juste après, Samuel Kalu, de retour de blessure, a réussi à se défaire d’Eduardo Camavinga pour servir Ben Arfa, qui s’est faufilé dans la défense et a trompé Gomis d’une frappe croisée à ras de terre (0-1, 36e).

Stéphan avait prévenu que Ben Arfa ferait « un grand match ». A son arrivée sur le banc de Rennes en décembre 2018, il avait relancé Ben Arfa mais aussi bénéficié de la forme du milieu offensif pour s’installer à son poste.

Avec une saison 2019/2020 ratée au Real Valladolid, le dernier but en match officiel de Ben Arfa remontait à un doublé sous le maillot rennais à Angers le 6 avril 2019, une date restée dans l’histoire du club breton parce que Camavinga y avait fait sa première apparition en pro.

La réaction rennaise est restée timide, à l’exception d’une superbe frappe de Romain Del Castillo repoussée par la barre transversale, une spécialité des Bretons cette saison (43e).

Avec des Bordelais dominateurs dans les duels et généreux en défense, il a fallu attendre les premiers changements peu avant l’heure de jeu pour voir un peu d’accélération côté rennais.

Mais là encore, Adrien Hunou a raté l’immanquable, servi seul face au but par un Guirassy qui était cependant hors-jeu (74e), et le poteau s’est à nouveau chargé de repousser une frappe limpide de Jérémy Doku (79e).

De quoi redonner confiance à des Bordelais en plein doute ces dernières semaines, qui se relancent dans la première partie de tableau de Ligue 1 mais qui auront fort à faire la semaine prochaine au Parc des Princes.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus